10 livres incontournables – Focus sur le Slow Working

Nous avons sélectionné pour vous dix livres incontournables parus au début de 2019, et, nouveauté, avec un thème en filigrane, le Slow Working... Le sujet fascine et inspire sous chacune de ses facettes, et nous sommes persuadés qu’au moins un des ces ouvrages fera votre bonheur.

Arrêtons de bosser comme des fous !

de Jason Fried et David Heinemeeir Hansson, (Maxima 2019)

Après le succès de Rework il y a une dizaine d’années, les auteurs, cofondateurs et dirigeants de Basecamp, reviennent sur scène avec un message d’alerte très clair : stop aux cadences infernales (et inutiles !) en entreprise ! Ils repoussent en bloc l’idée communément partagée que de longues heures de travail, la frénésie et l’activisme effréné sont aujourd’hui les facteurs de votre réussite et votre plaisir au travail. «La bible du slow working» (Technikart) !

Surchauffe mentale – arrêtez de vouloir tout contrôler et lâchez prise

de Gael Allain, (Larousse, 2019)

À l’aide de conseils pratiques, de quiz et d’exercices guidés, Gaël Allain vous accompagne dans la prise de conscience et la lutte contre certaines mauvaises habitudes qui vous poussent à gérer toujours plus de choses en même temps. De manière ludique, il vous propose de retrouver de l’efficacité, du confort intellectuel et, pourquoi pas, un peu de plaisir dans la réalisation de vos activités quotidiennes !

La dépendance affective au travail

de Geneviève Krebs, (Eyrolles, 2019).

Vous avez peur du rejet. Votre dépendance affective au travail, car c’est bien de cela dont vous souffrez, vient d’une peur incontrôlée du vide et de l’abandon. Vous acceptez tout, être incapable de dire non. Vous héritez aussi du côté sombre de cette dépendance, passant par l’observation, le contrôle, voire la manipulation juste pour ne pas être ignoré. Ces peurs créent un malaise qui vous nuisent, à vous comme à votre équipe. Apprenez à les identifier et les détricoter, et à en sortir!

The Goodness Paradox

de Richard Wrangham, (Panthéon, 2019)

Wrangham propose une théorie étonnamment originale selon laquelle, au cours des 250 derniers millions d’années, l’humanité est devenue une espèce de plus en plus pacifique dans ses interactions quotidiennes alors même que sa capacité à faire face à une violence planifiée et dévastatrice reste intacte. Plaidoyer, avec force et persuasion, en faveur d’une impérative tolérance sociale et du contrôle des dissensions sauvages qui nous pourrissent encore la vie aujourd’hui.

Les Marchandises Émotionnelles

Sous la direction de Eva Illouz, (Premier Parallèle, 2019)

Le trait fondamental de notre modernité, c’est que nous devons être à la fois très rationnels ET en recherche constante d’émotions de plus en plus intenses. Ce paradoxe est rendu possible par la co-production des émotions et des biens, ces « marchandises émotionnelles » issues d’industries diverses qui visent à transformer le moi, sous prétexte de l’améliorer. Avec une question à la clé : où va l’authenticité de l’homme moderne ?

Brave New Work

de Aaron Dignan, (Portfolio,2019)

Startups ou world companies à forte expansion, quand ça bloque elles appellent Aaron Dignan. Qui ne s’étonne plus de trouver presque partout les mêmes frustrations: manque de confiance, goulots d’étranglement dans la prise de décision, fonctions et équipes cloisonnées, surcharge des réunions et des e-mails, budgétisation fastidieuse, réflexion à court terme, etc. Et voici ses idées pour éliminer les formalités administratives, dissoudre la bureaucratie et faire le meilleur job de votre vie… Jouissif

Loonshots

de Safi Bahcall (St Martin’s press, 2019)

Pas grand-chose à voir avec le slow working, mais c’est l’un des best sellers de l’année. La remise en question de bon nombre d’idées reçues au sujet de l’innovation, quant aux freins qui empêche une idée folle de décoller et se transformer en projet brillant. Nombre d’entreprises louées pour leur sens de l’innovation finissent par voir leur inspiration se tarir. Selon Safi Bahcall, ce n’est pas une fatalité et ce n’est pas non plus une question de culture, mais de savoir ajuster la structure de son organisation.

No Hard Feelings

de Liz Fosslien et Mollie West Duffy (Penguin Random House UK, 2019)

Et voilà encore un best-seller du semestre, selon The Next Big Idea Club. S’il y a un domaine où l’intelligence artificielle ne peut surclasser l’homme, c’est celui des émotions. Car loin de vous mener à un comportement erratique et irrationnel, les émotions, si tant est que vous sachiez les reconnaître et en faire le tri, constituent des leviers individuels de performance, mais aussi de puissants moteurs d’engagement et de motivation collectifs. Accordez-leur toute l’importance qu’elles méritent.

Laugh to Lead

de Serge Grudzinski, (HCG 2019)

Qui a dit que diriger et rire n’étaient pas compatibles ? Serge Grudzinski cherche, par son expérience en la matière, à rapprocher ces deux termes qui sont loin d’être antagonistes. Au contraire, il va même démontrer que le rire est une arme redoutable pour faire avancer l’entreprise et les humains qui la composent. Découvrez de manière ludique comment une dose d’humour quotidienne bien gérée peut métamorphoser vos équipes et les rapprocher.

Voyage au centre de la Tech

de Agnès Zevaco, (Diateino oct. 2018)

Surveillance, big data, « new space », intelligence artificielle, nano et biotechnologies : la Tech est partout, la science-fiction aussi. Imagination et création sont au pouvoir, les géants de la Tech ont ainsi investi l’espace avec des horizons visionnaires de la science-fiction. En interrogeant les liens qui unissent science-fiction et innovation, ce livre constitue une importante clé de lecture de la société contemporaine. Et ça va très bien avec le slow working