Loading...

L’ensemble des contenus Business Digest est exclusivement réservé à nos abonnés.
Nous vous remercions de ne pas les partager.

Pépite

La reconnaissance des émotions

Le travail à distance a érodé la confiance au sein de votre équipe, en sapant les interactions et les émotions qui lui sont nécessaires au quotidien.

Le retour même partiel au bureau vous permettra de les (re)construire, si tant est que vous sachiez reconnaitre et nommer les émotions de vos interlocuteurs. 

Tentez par exemple « Tu as l’air en colère » plutôt que « La réunion s’est mal passée ? » En nommant l’émotion de votre interlocuteur, vous créez une opportunité d’avoir avec lui une conversation personnelle et … sincère. Qui ne serait pas sensible à la reconnaissance que vous lui portez ? Et cet exercice impacte toute votre équipe : c’est ainsi que la confiance (re)commencera à s’enraciner.  

Toutefois, soyez conscient que cet exercice est difficile : vous prenez le risque de vous tromper dans votre interprétation. C’est particulièrement dommageable lorsque votre « Tu as l’air en forme ! » survient lors d’un très mauvais jour. Attention aussi à votre intention telle que perçue par votre interlocuteur ; au moindre doute d’égoïsme de votre part, vous obtiendrez une magnifique défiance… 

Enfin, attendez-vous à ce que votre collaborateur saisisse cette opportunité pour s’épancher, c’est le but ! Assurez-vous d’avoir le temps et l’attention nécessaires pour ne pas négliger cette conversation. 

Pour aller plus loin

« What’s the best way to build trust at work? »

 Alisa, Julian Zlatve et Justin Berg, (Harvard Business Review, 18 juin 2021). 

© Copyright Business Digest - Tout droit réservé

Florence Meyer
Publié par Florence Meyer
Executive coach, change management expert, and author. Constantly on the lookout for the latest management and leadership trends.