Loading...

All Business Digest content is for the exclusive use of our subscribers. Please do not share it.

Pépite

Reconnaître que vous avez (peut-être) tort

Vous faites preuve d’humilité intellectuelle en reconnaissant que ce que vous croyez est peut-être faux. C’est un exercice difficile. Personne n’aime avoir tort ni devoir reconnaître ses erreurs. En outre, notre culture valorise plutôt l’excès de confiance en soi voire l’arrogance.

L’humilité intellectuelle est une façon de penser : elle consiste à intégrer dans sa réflexion la possibilité que l’on a peut-être tort et de jouer avec cette idée plutôt que la nier ou la minimiser. Que pouvez-vous en attendre ? Un processus cognitif plus robuste, qui s’illustre par : 

  • Une meilleure capacité à écouter réellement vos contradicteurs.  
  • La prise en compte d’informations qui entrent en conflit avec vos croyances. 
  • Une plus grande attention portée aux preuves. 

L’humilité intellectuelle s’avère nécessaire quand 60 % d’expérimentations de psychologie parfois célèbres, comme le test du Marshmallow, n’ont pas pu être répliquées à plus grande échelle avec une méthodologie plus rigoureuse… Elle est difficile à pratiquer car nous sommes les moins bien placés pour percevoir nos biais et zones aveugles. Vous hésitez à davantage la pratiquer ? N’oubliez pas que vous êtes perçu comme plus compétent lorsque vous reconnaissez une erreur ! 

Pour aller plus loin

Intellectual humility: the importance of knowing you might be wrong

(Brian Resnick, Vox, Janvier 2019).

© Copyright Business Digest - Tout droit réservé

Florence Meyer
Publié par Florence Meyer
Executive coach, experte en conduite du changement et auteur. Constamment en veille des dernières tendances en management et leadership.