Demain, j’arrête de procrastiner !

Qui ne s’est jamais arrêté, en plein milieu d’une tâche, le nez au vent, pour regarder passer un papillon (ou un mail, un tweet ou facebook)? Passe-temps peut être plus agréable, mais cependant source de stress et d’insatisfaction à terme. Comment on fait ?

Les sujets de distraction de plus en plus nombreux sont toujours une bonne excuse – consciemment ou non – pour perdre un après-midi entier à ne rien faire si ce n’est perdre du temps et de l’énergie sur ce qui ne compte pas vraiment. Même pour ceux qui procrastinent de façon vraiment professionnelle, Harvey Deutschendorf, propose 7 petits conseils, faciles à mettre en place, pour lutter contre la procrastination en valorisant les émotions positives. Enfin facile, encore faut-il se lancer, s’exercer et inclure ces tips dans une routine quotidienne.

J’en ai relevé trois:

1/ Liez votre projet à un objectif qui vous passionne – la charge émotionnelle positive à l’idée de participer à un grand tout évite de lever le nez à la moindre occasion.

2/ Éradiquez toute source de distraction avant de commencer (emails, les petites pastilles rouges des notifications etc…) – je dois avouer que je ne suis pas très forte sur ce sujet.

3/ Commencer par le plus facile, ce qui donne l’élan de continuer.

Les raisons de procrastiner sont des mines antipersonnelles : elles ne procurent aucune satisfaction ni bien-être, ne créent pas de valeur et empêchent de rester lucide sur ce qui est important ou non. Article à lire donc, pour une application au quotidien de petites règles d’hygiène bien simples ; et si vous en avez envie, vous pouvez aussi commencer par faire un point sur votre état émotionnel avec ce quiz de Deutschendorf: www.theotherkindofsmart.com/ei-quiz

Pour en savoir plus :

« 7 ways to use emotional intelligence to beat procrastination » de Harvey Deutschendorf (FastCompany, janvier 2019)