Loading...

L’ensemble des contenus Business Digest est exclusivement réservé à nos abonnés.
Nous vous remercions de ne pas les partager.

Synthèse

Sauriez-vous vous remettre en question ?

Votre agilité mentale est précieuse en environnement complexe : elle vous aide à vous adapter, à désapprendre, à faire évoluer vos convictions et à appréhender des situations nouvelles sans idées préconçues.

Votre cerveau est plus rigide que vous ne le pensez : les biais cognitifs l’incitent à rester campé sur ses positions, à ignorer ou dénigrer les contradicteurs et à ne conserver que les éléments de confirmation. Se déclarer « ouvert d’esprit » est vain sans actions volontaires pour aller chercher des idées nouvelles et éloignées de ses convictions. La flexibilité est plus que jamais nécessaire pour vous débarrasser des connaissances ou opinions qui ne vous servent plus, voire vous desservent, et trouver de nouvelles solutions. Mais elle nécessite un véritable entraînement.

D’après

D’après Think Again : The Power of Knowing What You Don’t Know
Adam Grant (Viking Press, février 2021).


Préférez la flexibilité à la cohérence  

Le besoin de cohérence fait partie de vos nombreux biais cognitifs : votre cerveau a une préférence pour tout ce qui est cohérent avec ses connaissances et ses décisions passées. Ce biais l’incite à écarter les données qui seraient décalées, incongrues et qui ne s’intègreraient pas dans son schéma mental. C’est une forme de paresse cognitive qui vous est utile la plupart du temps : elle vous permet de réagir rapidement en restant sur votre mode de fonctionnement habituel. Ce biais peut toutefois inciter à prendre des décisions malheureuses dans des situations qui nécessiteraient de désapprendre ce que vous avez l’habitude de faire.

L’étude des décès de pompiers dans des feux de forêts illustre cette nécessité de s’entraîner à remplacer la cohérence par la flexibilité : lorsqu’ils se trouvent rattrapés par l’incendie et que la priorité est à la fuite, les pompiers restent cohérents au regard de leur identité de pompier et ont tendance à garder tout leur lourd matériel sur eux. L’un d’eux a réalisé après avoir sauvé sa vie de justesse en gravissant un ravin qu’il tenait toujours sa tronçonneuse à la main. D’autres moins chanceux ont été retrouvés avec tout leur équipement sur eux.

La flexibilité consisterait à prendre du recul par rapport à son premier mouvement, ici fuir avec tout son équipement, et à consacrer quelques secondes à se débarrasser de tout ce qui est lourd et inutile pour augmenter ses chances de survie. Aux États-Unis, la flexibilité dans ce domaine va encore plus loin : certains États font le choix de laisser brûler des forêts si aucune vie humaine n’est menacée. C’est un changement radical de doctrine qui semble incohérent avec leur mission première, mais qui permet finalement de préserver des vies.

Interrogez vos réflexes, notamment ceux qui sont liés à votre identité professionnelle. Regardez comment ils influent sur vos décisions et si vous gagneriez à introduire davantage de flexibilité.

75%
CONNEXION
ABONNEZ-VOUS
À LA PUBLICATION
ABONNEZ-VOUS À LA PUBLICATION
Voir les formules d’abonnement

© Copyright Business Digest - Tout droit réservé

Florence Meyer
Publié par Florence Meyer
Executive coach, change management expert, and author. Constantly on the lookout for the latest management and leadership trends.