Faute de temps, comment optimiser votre efficacité ? Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Après avoir consacré une année à des recherches expérimentales sur la productivité en 2014, Chris Bailey fait tout bêtement le constat suivant : le temps n’est plus la ressource la plus précieuse, contrairement aux idées reçues. Les deux ressources rares, véritables clés de l’efficacité personnelle, sont en réalité vos capacités d’attention et votre niveau d’énergie, particulièrement mis à mal par votre environnement aujourd’hui.

Dans le modèle tayloriste du 20e siècle, la productivité des cols bleus était fonction du temps passé à l’usine à assembler des pièces. Aujourd’hui, face à des problèmes complexes, le temps passé à accomplir une tâche n’est plus un gage de performance. Pire encore, travailler trop est même source d’inefficacité dans l’économie du savoir. En fait votre enjeu en termes d’efficacité est plus de savoir maintenir votre attention et votre énergie sur les tâches qui créent vraiment de la valeur.

Réalisez votre diagnostic personnel d’efficacité

Devenir plus productif nécessite une discipline personnelle finement calibrée et étayée par une bonne connaissance de vous-même. Recher- cher la performance pour la performance est absurde : pour ancrer durablement vos efforts, vous devez vous appuyer sur des motivations profondes. Pour les trouver, posez-vous plu- sieurs questions : pourquoi souhaitez-vous être plus productif ? Quels gains, professionnels ou personnels, en attendez-vous ? À quelles occupations comptez-vous utiliser le temps dégagé ? Quelles améliorations concrètes pourrez-vous ainsi apporter dans votre vie ? Gardez également à l’esprit qu’en matière de productivité « toutes les tâches ne sont pas égales ». Ce qu’illustre le principe de Pareto (loi des 80-20) : 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Selon Chris Bailey commencez donc par lister toutes vos occupations pour extraire les 20 % de tâches à haute valeur ajoutée, sur lesquelles concentrer tous vos efforts.
De même, tous les moments de votre journée ne sont pas égaux. Chaque individu possède une horloge biologique propre, qui le rend plus ou moins efficace au fil des heures. Certains sont « du matin », d’autres « du soir » ; la majorité enregistre des performances moindres en début d’après-midi. Pour identifier votre «prime time» personnel, qui correspond au faîte de vos capacités physiques et intellectuelles, Chris Bailey conseille de noter, pendant une semaine, après chaque heure écoulée, votre niveau d’énergie sur une échelle de 1 à 10, ainsi que le travail que vous avez réalisé et le temps que vous avez perdu à procrastiner (certains logiciels peuvent vous y aider : rescuetime.com, toggl.com). Une fois déterminés vos activités clés et vos horaires d’efficacité maximale, décidez, en début de chaque journée, quelles seront les trois tâches à accomplir en priorité aux moments stratégiques. Vous avez ainsi un bon cadre pour démarrer.

Travaillez mieux, pas davantage

 

Extrait de Business Digest N°281, novembre 2017

D’après The Productivity Project de Chris Bailey (Piatkus, 2016).

 

Pour aller plus loin

Retrouvez notre dossier en intégralité

La synthèse

The productivité project

L'interview de Johan Jansson Senior business consultant, Spotify

comment j’ai arrêté de courir après le temps

La fiche pratique

Comment optimiser vos capacités d’attention ?

Pour lire l'intégralité du dossier, vous devez être abonné :

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Abonnement classique

Business Digest classique

190 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement numérique

Business Digest numérique

390 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement premium

Business Digest premium

535 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne