Pourquoi laisser votre attention s’éparpiller ? Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Votre attention se porte constamment sur quelque chose. Mais sur quoi et pour quels retours ? Quel est l’impact sur votre efficacité d’une attention papillonnante ? Pensez, par exemple, au temps que vous passez avec ces kidnappeurs d’attention que sont Google et Facebook, et à ce que vous récoltez en contrepartie…

William James, penseur de la fin du 19e siècle considéré par beaucoup comme le « père de la psychologie américaine » disait : « Mon expérience découle de ce à quoi j’accorde mon attention ». À l’âge de l’hyper-connectivité, des clickbaits et des fake news, cela donne à réfléchir. L’activiste, juriste et essayiste Tim Wu (inventeur du concept de « neutralité du Net ») braque les projecteurs sur les coûts pervasifs de l’économie florissante de l’attention dans The Attention Merchants. « Il existe un étrange business model, nommé « média financés par la pub », qui jusqu’à récemment se cantonnait à une sphère limitée de notre vie, telle la presse écrite, mais qui aujourd’hui envahit chaque pan de notre quotidien », explique Tim Wu. Retraçant l’histoire de la publicité depuis la propagande d’État lors de la première guerre mondiale, Tim Wu démontre avant que l’omniprésence de la publicité aujourd’hui n’a rien d’une fatalité : c’est le fruit d’un siècle de négociations entre les « marchands d’attention », les entreprises et les consommateurs. Les sollicitations incessantes et très subtiles tels les Google AdWords exigent de fait une grande vigilance de votre part : « nous avons conclu un pacte plus ou moins volontairement avec l’industrie de l’attention » observe-t-il, « et certes, nous profitons de ses avantages mais encore faut-il bien en comprendre toutes les ficelles ».

Monnayer l’attention : la naissance de la publicité

Lorsqu’elle sert sa fonction première, la publicité participe à la dynamique des marchés en informant les consommateurs de manière objective sur leurs choix : « Impossible d’assimiler l’information sans mobiliser son attention ; ainsi, capter l’attention et informer sont deux enjeux essentiels pour une économie de marché efficace, et même pour tout processus concurrentiel », explique Tim Wu. Mais dans les faits, la course aux profits pervertit souvent la publicité qui, au lieu d’informer, est détournée pour « égarer, tromper ou induire le consommateur en erreur », totalement à l’opposé de sa vocation première. C’est pour contrer cet effet que sont apparus les mouvements de défense des consommateurs qui s’attachent à les préserver des côtés obscurs de la pub.

Google AdWords : le système publicitaire le plus rentable de l’histoire

 

Pour aller plus loin

Retrouvez notre dossier en intégralité

La synthèse

The Attention Merchants

Le cas pratique

5 outils digitaux pour vous faciliter la vie

La fiche pratique

Protégez-vous du piratage de votre attention

Pour lire l'intégralité du dossier, vous devez être abonné :

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Abonnement classique

Business Digest classique

190 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement numérique

Business Digest numérique

390 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement premium

Business Digest premium

535 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne