Loading...
Pépite

Comment faire si vous aussi, vous êtes crevé.e ?

Passés les premiers mois au cours desquels chacun a cherché sa place et son rythme, que faire lorsque le « nous sommes tous ensemble » ne suscite que scepticisme, frustration et désengagement flagrant ?

Après l’adrénaline, l’esprit combatif et la mobilisation des premiers mois de pandémie, réaliser soudain que la situation pourrait durer plusieurs mois encore ou plusieurs années a créé un choc morose, source de désengagement voire de comportements toxiques.  

Diriger votre équipe, vos activités, quand le monde entier est fatigué, exige une autre forme de résilience, un recâblage émotionnel pour garder vivace l’endurance psychologique de votre équipe. Avec 3 étapes clés : 

  1. Distinguer l’urgent de l’important. Éviter la tentation de régler l’urgent et reporter l’important une fois la pandémie terminée. Ce serait une grave erreur. 
  1. Équilibrez bienveillance et combativité : la bienveillance est nécessaire pour éviter les effets secondaires de l’isolement, mais oublier de proposer un combat collectif serait, aussi, une grosse erreur. 
  1. Dynamisez tout le monde, tous les jours. Comment vous le faites importe moins que le fait de le faire tous les jours.  

C’est le défaut de ces trois piliers qui laisse s’installer une morosité source de frustration, de colère, d’indécision et de toxicité. Voire même d’auto-destruction. 

Pour aller plus loin

« How to Lead When Your Team Is Exhausted — and You Are, Too« 

de Merete Wedell-Wedellsborg, (Harvard Business Review, décembre 2020).

Françoise Tollet
Publié par Françoise Tollet
Elle a passé 12 ans dans l’industrie entre autres chez Bolloré Technologies. Elle dirige Business Digest depuis 1998, société qu’elle a cofondée en 1992 et dont elle a décidé du big move vers Internet dès 1996… avant même d’en rejoindre l’équipe.