Loading...

All Business Digest content is for the exclusive use of our subscribers. Please do not share it.

Pépite

L’impact Covid : l’ennui, l’action et la transgression

L’ennui vous plonge dans un dilemme : vous voulez bouger, mais ne voulez d’aucune des options autorisées. Donc, vous ne faites rien et vous vous ennuyez. Ce ne serait pas grave si nous n’étions pas en période de crise sanitaire : car cet ennui vous incite à prendre plus de risques.

Vous n’êtes pas égaux face à l’ennui en période Covid : la propension à l’ennui diminue avec l’âge et touche plutôt les hommes. Elle va souvent de pair avec un faible niveau de contrôle de soi, une tendance à l’impulsivité, un moindre respect des règles ainsi que l’adoption de comportements à risques. Vous ressentez plus fortement l’ennui lorsque des activités vous sont interdites et vous êtes un quart à braver un interdit en situation d’ennui. Voilà qui n’est pas vraiment compatible avec le respect des règles sanitaires !    

De fait, l’ennui généré par les restrictions d’activités liées à la crise Covid s’avère chez certains plus fort que le souci du collectif et incite à ne respecter ni les principes d’isolement ni les gestes barrières. Les personnes qui s’ennuient facilement sont plus à risque pour le collectif que celles qui savent s’occuper chez elles. 

Pour alléger ce sentiment d’ennui, pour vous-même comme pour votre équipe ! Les chercheurs vous recommandent de regarder les options dont vous disposez plutôt que ce qui vous est interdit ; et de penser à améliorer le respect des règles et réduire les exigences de maîtrise de soi plutôt qu’asséner seulement des contraintes. 

Pour aller plus loin

« Boredom in the Covid-19 pandemic »

in Personality and Individual Differences n°171, James Boylan et alii. (Science Direct, 2021). 

© Copyright Business Digest - Tout droit réservé

Florence Meyer
Publié par Florence Meyer
Executive coach, experte en conduite du changement et auteur. Constamment en veille des dernières tendances en management et leadership.