L’analyse prédictive des réseaux informels : tout est possible !

Si vous cherchez ONA sur Internet, vous avez beaucoup de chance de tomber sur le groupe marocain éponyme. Mais l’ONA dont il s’agit ici est « l’organizational network analysis », l’analyse des réseaux organisationnels.

Cette méthode statistique, basée sur des théories mathématiques avancées, permet de représenter, voire visualiser, la façon dont les salariés et des groupes de salariés d’une organisation interagissent informellement, indépendamment des organigrammes formels existants : auprès de qui vont-ils chercher de l’aide ? Avec qui discutent-ils des idées nouvelles ? Qui cherchent-ils à connecter pour appuyer une prise de décision ? Qui rencontrent-ils avec plaisir ? etc.

L’ONA est une discipline émergente des « people analytics », qui se développe rapidement. Elle permet notamment de comprendre pourquoi l’innovation fonctionne plus ou moins bien, de suivre l’avancement de l’intégration d’une structure après une fusion ; la réalité d’une politique Diversité et Inclusion peut ainsi être visualisée ; le management peut identifier les groupes de salariés les plus motivés et engagés, ou, a contrario, les salariés qui présentent le plus grand risque de démission. Les plus influents apparaissent en clair, ainsi que ceux qui servent de charnières entre les différentes équipes ! Voilà enfin une façon d’identifier les vrais « change agents » ! Avec un effort limité, les organisations peuvent visualiser comment fonctionnent leurs réseaux internes, pour de vrai…

 

Pour en savoir plus : « To Understand Whether Your Company Is Inclusive, Map How Your Employees Interact », (hbr.org)