Loading...
Pépite

Dans le chaos, restez souple

L’année 2020 et sa cohorte d’évènements sismiques nous ont au moins appris à dire une chose : «je ne sais pas », voire « je ne suis pas sûr ». Mais ils ont également montré la nécessité d’une plus grande écoute et d’une réflexion plus flexible.

Le meurtre de George Floyd a incité de nombreuses entreprises à organiser des conversations structurées sur les préjugés inconscients. Ces conversations peuvent être inconfortables, et vous ne savez souvent pas comment les démarrer, il n’y a pas de script. Dans le chaos, votre unique solution est d’écouter, vraiment, d’être prêts à dire « je ne sais pas » et « je ne suis pas sûr ». Et le faire pour de bon, dans la durée. 

Car dans le monde tel qu’il se dessine, l’une des qualités essentielles à développer est cette capacité à se départir de vos certitudes, à tout regarder sous différentes facettes pour choisir une option, vite, qui correspondra le mieux aux contraintes du moment. Être un esprit sans friction. Ce qui ne veut pas dire ne pas avoir d’opinion ! Au contraire, mais vous devez être prêt à abandonner rapidement et facilement vos croyances, pour adopter d’autres perspectives et à remettre en question la validité de votre pensée sous-jacente. Vous devez pouvoir faire face à vos propres préjugés et angles morts en toute lucidité : dans quelle mesure êtes-vous prêt à passer rapidement à un autre point de vue ? 

Et si 2020 a appris quelque chose, c’est que ce trait sera l’une des compétence clé de leadership demain. 

Pour aller plus loin

The lasting impact of 2020 on leadership

Adam Bryant, (Strategy +Business, Octobre 2020). 

Françoise Tollet
Publié par Françoise Tollet
Elle a passé 12 ans dans l’industrie entre autres chez Bolloré Technologies. Elle dirige Business Digest depuis 1998, société qu’elle a cofondée en 1992 et dont elle a décidé du big move vers Internet dès 1996… avant même d’en rejoindre l’équipe.