Loading...
Pépite

Vite ET Agile

Regardons Etsy. Qui dès le début de la pandémie avait mobilisé 20.000 vendeurs et rassemblé suffisamment de masques pour répondre à une demande spontanée et universelle d’un produit qui n’existait pratiquement pas quelques semaines avant.

Mot d’ordre ? Vitesse ET agilité, deux concepts a priori peu compatibles. La vitesse et l’agilité organisationnelles sont en toute lucidité les deux moteurs pour répondre aux besoins du marché en période de crise telle la pandémie. L’exemple d’Etsy, qui a vu ses ventes bondir de 80% au deuxième trimestre, montre qu’il est possible de combiner les deux. 

Pourquoi tant d’entreprises ont-elles alors peiné à le faire ? Car la vitesse est une capacité organisationnelle complexe basée sur trois capacités interconnectées : la vitesse de reconnaissance (de menaces / opportunités), la vitesse de décision et la vitesse d’exécution.  

Mais pendant une crise, elle doit obligatoirement se combiner à l’agilité, ensemble de capacités dynamiques qui autorisent le pivot vers de nouveaux domaines : la vigilance (face au changement), la décision d’un nouveau plan d’action, et la mobilisation des ressources en conséquent.  

C’est leur interdépendance, leur association (par exemple être attentif au changement ET reconnaître rapidement le potentiel d’opportunité / menace) qui fait souvent défaut. 

Pour aller plus loin

“Responding to Crises With Speed and Agility”

de Bernadine J. Dykes, Margaret Hughes-Morgan, Kalin D. Kolev, et Walter J. Ferrier, (MIT Sloan Management Review, Octobre 2020). 

Françoise Tollet
Publié par Françoise Tollet
Elle a passé 12 ans dans l’industrie entre autres chez Bolloré Technologies. Elle dirige Business Digest depuis 1998, société qu’elle a cofondée en 1992 et dont elle a décidé du big move vers Internet dès 1996… avant même d’en rejoindre l’équipe.