Loading...

All Business Digest content is for the exclusive use of our subscribers. Please do not share it.

Interview

Danone : créer de la valeur sans perdre de vue l’horizon

C’est le double projet, économique et social, de Danone qui a séduit Éric Soubeiran il y a neuf ans. « Danone a pour but de de créer de la valeur durable et de la partager avec tous, c’est-à-dire de trouver des mécanismes de création de valeur qui prennent en compte le bien commun et permettent de préserver les ressources de la planète.»

[highlight_box title= »Biographie » text= »Après six ans au sein du groupe Rexam, Éric Soubeiran a rejoint en 2010 Danone pour lancer en Inde une activité « base de la pyramide » proposant un yaourt à haute valeur nutritionnelle pour les enfants. Il devient ensuite responsable de la stratégie marque d’Activia et Taillefine en France, puis Directeur des approvisionnement lait de l’entreprise en Europe. Depuis un an, il est Vice-président pour la Nature et Directeur du Fonds Danone pour l’Ecosystème. » img= »https://business-digest.eu:443/wp-content/uploads/2019/11/1575043415-abc730876b265a33a749e02a77ef211f.jpg »]

 

L’idée centrale ? Le système économique peut et doit servir les intérêts du plus grand nombre. « Le profit ne peut pas être le seul critère d’évaluation de la performance des entreprises. Celles-ci ont un travail à faire pour définir leur utilité, leur mission. » Ce qui suppose de nourrir une solide vision à long terme.  

Décliner concrètement une stratégie durable

En tant que Vice-président pour la Nature, Éric a contribué à définir la stratégie durable de l’entreprise autour de quatre piliers : le combat contre le réchauffement climatique, l’agriculture durable, l’économie circulaire et la protection des ressources en eau. Pour décliner concrètement cette vision durable « Il faut d’abord s’assurer que ses objectifs fixés sont cohérents avec les leviers d’action dont dispose l’entreprise. » Les achats de Danone représentent entre 14 et 16 milliards d’euros chaque année : « C’est donc en amont, dans nos relations avec les agriculteurs et nos fournisseurs que nous pouvons avoir le plus d’impact. Depuis quatre ans, nous avons revu nos activités en fonction de nos cycles d’approvisionnement stratégiques (le lait, l’eau, les emballages). Nous gérons chaque ressource de manière circulaire, à 360°. » Autre élément clé pour la mise en œuvre d’une telle stratégie : « Ses objectifs doivent être pleinement intégrés dans le mode de gouvernance de l’entreprise. Chez Danone, ils sont discutés dans un cycle de planning stratégique et sont relayés au sein du conseil d’administration. Nos cadres sont évalués sur des critères tels que l’empreinte carbone et l’impact social. »  

 

Prendre en compte tous les maillons de la chaîne

Extrait de Business Digest N°301, Novembre 2019

75%
CONNEXION
ABONNEZ-VOUS
À LA PUBLICATION
ABONNEZ-VOUS À LA PUBLICATION
Voir les formules d’abonnement

© Copyright Business Digest - Tout droit réservé

Françoise Tollet
Publié par Françoise Tollet
Elle a passé 12 ans dans l’industrie entre autres chez Bolloré Technologies. Elle dirige Business Digest depuis 1998, société qu’elle a cofondée en 1992 et dont elle a décidé du big move vers Internet dès 1996… avant même d’en rejoindre l’équipe.