Que sera le leadership de demain ? Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Malgré les 46 milliards de dollars investis chaque année dans le monde entier pour le développement du leadership, la crise est toujours bien présente : 88 % des collaborateurs déclarent ne pas être motivés par leurs dirigeants ; 35 % d’entre eux accepteraient même une réduction de salaire pour en être débarrassés. Selon Rasmus Hougaard et Jacqueline Carter, tout est question savoir ou non mobiliser la motivation intrinsèque de chacun.

L’employé d’aujourd’hui est en quête de sens, de relations humaines, de bonheur et souhaite contribuer, par son travail, à la bonne marche du monde. Cependant, une étude menée par Gallup en 2016 à l’échelle mondiale, montre que seuls 13 % d’entre eux sont impliqués dans leur travail ; 24 % sont totalement désengagés et 82 % ne sont pas inspirés par leurs dirigeants.
Ainsi, la plupart des dirigeants ne répondent pas aux besoins intrinsèques de leurs collaborateurs ; les auteurs du livre The Mind of the Leader recommandent d’imaginer d’autres voies pour diriger que de se concentrer sur les résultats fi nanciers (tel que le veulent les méthodes de management classiques) ; d’imaginer « un leadership qui prenne en compte, vraiment, les employés, qui soit fondamentalement humain et qui réponde à des besoins humains ». D’après une analyse conduite auprès de plus de 30 000 dirigeants, les auteurs ont mis en évidence les 3 qualités fondamentales du leader d’aujourd’hui : la pleine conscience (mindfulness), l’altruisme et la compassion. « Le leadership actuel consiste à oublier ce qui fut appris du management et à réapprendre à être humain », déclare aux auteurs Javier Pladevall, CEO d’Audi Volkswagen en Espagne.

Pour commencer, entraînez votre esprit

Vous ne pouvez manager les autres que si vous avez appris à vous manager vous-même (le leadership par le leadership de soi). Selon les auteurs, la conscience forme la pierre angulaire du leadership. Vous devez savoir vous arrêter un moment pour respirer et vous recentrer, ce qui vous aide à « désactiver le pilote automatique et à reprendre le contrôle de votre esprit ». La mise au point consciente, l’un des principaux bénéfices qu’apporte la pratique de la méditation, vous aidera à gagner en efficacité.
L’importance de la concentration, dans un monde ou l’attention fait souvent défaut, est révélée dans une étude conduite par les auteurs : 73 % des dirigeants se sentent distraits (parfois ou la plupart du temps) pendant l’exécution d’une tâche en cours et 67 % ont l’impression de ne pas avoir les idées claires et de perdre de vue leurs priorités. En conséquence, 65 % d’entre eux ne parviennent pas à terminer leurs tâches les plus importantes. D’après Rasmus Hougaard et Jacqueline Carter, « L’aptitude à aborder chaque tâche posément, avec concentration, de la bonne manière et au bon moment est ce qui fait un leader exceptionnel ».
C’est seulement après avoir réussi à vous recentrer que vous pouvez accorder de l’attention à vos équipes et votre organisation. Comme la plupart des managers, vous avez sûrement essayé différents outils pour améliorer l’efficacité au travail : les techniques de gestion du temps, les logiciels de productivité et autres plateformes collaboratives. Cela peut être utile, mais au bout d’un certain temps, l’efficacité de l’équipe risque de stagner. La dernière et peutêtre la meilleure solution est d’entraîner votre esprit. Les auteurs citent l’exemple du cabinet de conseil international Accenture : lorsque de manière générale, la capacité des individus à se concentrer a commencé à se dégrader, Accenture a proposé à ses équipes des cours de méditation. Après avoir analysé les résultats de cette initiative dans 20 pays en Europe et en Amérique, l’entreprise a noté une amélioration de la concentration de 30 %, 25 % d’amélioration en matière de gestion des priorités, 34 % d’amélioration de la lucidité mentale et une diminution de 23 % des activités multitâches. Et a enregistré des gains importants au niveau de l’efficacité intellectuelle et de la capacité à répondre aux besoins des clients.

Ensuite, tournez-vous vers les autres

 

Extrait de Business Digest N°289,septembre 2018

Pour aller plus loin

Retrouvez notre dossier en intégralité

La synthèse

Les qualités du leadership pour demain

Interview de Cécile Eurendijan

Gemalto : les impacts positifs d’un leadership bienveillant

À vous de jouer

Comment mettre vos équipes au coeur de votre leadership

Pour lire l'intégralité du dossier, vous devez être abonné :

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Abonnement classique

Business Digest classique

190 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement numérique

Business Digest numérique

390 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement premium

Business Digest premium

535 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne