Loading...

All Business Digest content is for the exclusive use of our subscribers. Please do not share it.

Pépite

Allez-vous coucher !

Vous l’avez déjà vécu, le manque de sommeil vous rend parfois irritable et moins patient avec vos interlocuteurs. L’influence du sommeil sur nos relations est tel qu’un des premiers conseils pour avoir de meilleures interactions consiste tout simplement à avoir une bonne nuit de sommeil ! Voilà qui demande moins d’efforts qu’un travail sur soi !

Matt Walker, expert en sommeil, l’a expérimenté en laboratoire sur deux cohortes : il suffit d’une mauvaise nuit pour que les personnes sur-réagissent à des émotions négatives. La comparaison des IRM a montré que les personnes privées de sommeil et exposées à des émotions négatives étaient jusqu’à 60% plus réactives que les personnes ayant passé une bonne nuit. Ces dernières ont certes réagi aux émotions négatives, mais de façon mesurée et appropriée.  

Votre cortex préfrontal a besoin du temps de sommeil paradoxal pour « nettoyer » les émotions négatives de la journée qui vient de s’écouler et ainsi aborder avec fraicheur les défis de la journée à venir. Sinon, votre cortex perd la relation avec l’amygdale, le centre de contrôle de vos émotions, cette dernière s’emballe et vous rembarrez sèchement celui qui ose vous camper un problème ou une question … 

Une mauvaise nuit suffit à favoriser un état de sur-réaction, commencez par prendre soin de vous et de votre sommeil pour mieux gérer des interactions parfois délicates ! 

Pour aller plus loin

« How sleep affect your emotions »

Matt Walker, (conférence TED, août 2020). 

© Copyright Business Digest - Tout droit réservé

Florence Meyer
Publié par Florence Meyer
Executive coach, experte en conduite du changement et auteur. Constamment en veille des dernières tendances en management et leadership.