Loading...

All Business Digest content is for the exclusive use of our subscribers. Please do not share it.

Pépite

Agile, mais pas n’importe comment

La méthode Agile a connu un vif engouement cette dernière décennie et elle est sortie du domaine de l’informatique pour toucher la relation client ou le développement de produits. Le recul montre toutefois que toutes les organisations ne s’y prêtent pas toutes.

GE l’a vécu dans la douleur et a dû l’abandonner après avoir perdu 30% de sa valorisation boursière. Est-ce la bonne méthodologie pour vous ? Posez-vous ces questions clés : 

  • Votre activité est-elle modulaire ? Peut-on la découper en unités indépendantes ou en tâches séquentielles si l’activité est complexe ?  
  • Cherchez-vous des innovations transverses au service des clients plutôt qu’une amélioration des opérations quotidiennes ? 

Si vous avez répondu oui à ces deux questions, votre organisation est a priori une candidate pertinente à la méthode Agile. Sinon, ne désespérez pas ! Vous pouvez bénéficier de ses bienfaits par le biais de vos partenaires, comme l’a fait STMicroelectronics avec Hewlett Packard ou Bosch. 

Mais n’oubliez pas l’humain ! Assurez-vous d’aligner la juste dose de talents, à la différence de Nokia dont les projets Agile ont été peu fructueux par manque d’ingénieurs. À l’inverse, avec trop de talents, vos équipes risquent de s’agiter en vain par manque de projets.  

Enfin, aussi attractive soit-elle, la méthode Agile n’est pas une fin en soi ! Prenez du recul pour analyser ces différents facteurs et évitez ainsi tout effet de mode. 

Pour aller plus loin

Not everyone can be agile

d’Yves Doz et Maria Guadalupe (INSEAD Knowledge, février 2021). 

© Copyright Business Digest - Tout droit réservé

Florence Meyer
Publié par Florence Meyer
Executive coach, experte en conduite du changement et auteur. Constamment en veille des dernières tendances en management et leadership.