Limitez les ambiguïtés

Communiquer avec ses équipes est déjà compliqué en temps normal, mais à distance et dans une période anxiogène, vous devez être particulièrement vigilant aux ambiguïtés ou non-dits.

L’absence d’indices de langage non verbal laisse place à plus d’interprétations parfois très éloignées de la réalité. Pourquoi vos messages produisent-ils davantage de malentendus, d’ambiguïtés ou d’interprétations erronées ? Vous avez pourtant l’impression de communiquer comme « avant » ! 

 

  • Vous avez moins de contacts directs et donc moins d’occasions d’échanges et de feedback informels : vos collaborateurs auront tendance à surinterpréter le moindre mot, à analyser votre ton, à chercher parfois un sens caché pour répondre à cette question cruciale « Que pense réellement mon n+1 de moi ? ». Ce que vous pensiez être un simple « Ok » de validation est interprété par votre collaborateur comme « ça n’est pas à la hauteur, c’est à peine Ok ».   
  • Vos collaborateurs, comme vous, traversent une période d’incertitude : chaque événement même anodin vient alimenter un climat déjà anxiogène et est plus perçu comme prémonitoire d’une catastrophe à venir que comme un fait.  

Plus que jamais, vos collaborateurs vous scrutent et cherchent à décrypter votre comportement, vos messages ou vos absences de messages. Limitez ces surinterprétations en communiquant de façon aussi claire que possible. Vos collaborateurs se concentreront davantage sur leurs missions ! 

 

Pour aller plus loin : « Ambiguous times are no time for ambiguous leadership » dAdam Bryant, (Strategy+Business, août 2020).