Faire plus avec moins

Les crises sanitaire, économique, sociale et écologique que nous traversons montrent les limites d’un système capitaliste fondé sur une utilisation sans limites des ressources. Pour Navi Radjou, ces crises constituent une opportunité de changer de modèle.

L’économie frugale vous semble abstraite et utopique ? Il nous propose 3 pistes concrètes pour la mettre en place : 

  • Pratiquer une économie de partage en B2B : à titre personnel, vous avez l’habitude de partager voiture ou appartement grâce au modèle économique des plateformes. Pourquoi votre entreprise ne partagerait-elle pas aussi ses locaux, son matériel ou même ses experts ?  Ces initiativesencore balbutiantes en Europe, permettraient de rentabiliser des actifs sous-employés. 
  • Réintroduire une industrie locale à taille humaineAprès les ruptures d’approvisionnement de ces derniers mois, les petits sites de production proches des lieux de consommation apparaissent comme une solution pour réagir rapidement à des demandes spécifiques et innovantes 
  • Passer du zéro impact à l’impact positif. Le niveau d’exigence des consommateurs s’élève, ils attendent des entreprises qu’elles aient un impact positif par exemple par l’embauche de personnes défavorisées ou par la valorisation des ressources naturelles. 

Une frugalité créatrice de valeur pour tous, voilà qui est plutôt tentant ?  

 

Pour aller plus loin : « The Rising Frugal Economy » de Navi Radjou, (MIT Sloan Management Review, août 2020).