Comment éviter le burn-out de vos co-équipiers  ?

Si vous aviez besoin de bonnes raisons pour vous attaquer au sujet du burn-out, en voici déjà deux  : il est lié à l’organisation et pas seulement à la personne, et il a tendance à se diffuser au sein des équipes. À vous de passer à l’action  !

Dans ce podcast, Adam Grant commence par démonter une tenace idée reçue : le burnout n’est pas lié à la charge de travail. Il est déclenché par environnement professionnel qui entretient un sentiment d’insécurité et de précarité  ; ou une pression élevée sur la réussite, sans droit à l’erreur possible  ; ou un état de réactivité constante engendrée par les nouvelles technologies et leurs interruptions incessantes (messageries instantanées, notifications d’outils de gestion de projet…). 

 Efforcez-vous donc de : 

  • Rendre visible l’impact global des actions du collaborateur pour l’aider à trouver plus de sens à son travail  ; 
  • Faire de l’environnement de travail un lieu où l’échec est admis  ; 
  • Limiter les sources d’interruptions et favoriser des périodes de travail de fond. Posez-vous cette question : « ce mail / message va-t-il aider mon collaborateur à faire son travail ? » et agissez en conséquence  ! 
  • Développer une culture de soutien entre pairs  : le coin cuisine constitue un excellent espace de décompression avec ses collègues  ; 
  • Rendre visibles les progrès de façon quotidienne, aussi modestes soient-ils. 

Vous avez une part de responsabilité dans le burnout de vos collaborateurs, à vous d’agir sur l’organisation et l’environnement de travail. 

 

Pour aller plus loin : Podcast Worklife with Adam Grantépisode «Burnout is everyone’s problem », (mars 2020).