“Smartaddict” ou “Addictophone” ?

Indispensable à votre quotidien, votre Smartphone a tendance à (trop) vous distraire, voire à vous hypnotiser, avec sa floppée de répercutions physiques, morales et sociales. Max Ogles, expert en études de comportements et entrepreneur, soumet quelques idées afin de contrôler cette dépendance.

Le Smartphone, cette révolution qui permet de vous rapprocher de ceux qui sont loin et qui vous éloigne de ceux qui sont… juste à côté. Quel paradoxe ! Max Ogles évoque le phénomène de Technoference, prouvant la place tellement considérable des Smartphones dans vos relations qu’elle les détériore. Et les relations ne sont pas les seules impactées par cette surutilisation technologique. Votre corps est fragilisé par les mouvements répétitifs de l’utilisation du Smartphone. Ce phénomène surnommé Techneck, peut même avoir de graves conséquences au point de nécessiter une intervention chirurgicale. Ce côté addict s’apparenterait à de la toxicomanie et la recherche PUMP (Problematic Usage of Mobile Phones) met en évidence leurs similitudes.  

Alors comment vous sevrer ? Vous êtes sans arrêt sollicité par les alertes de votre Smartphone pour des infos qui bien souvent n’ont pas vraiment d’intérêt. Pour commencer un sevrage, Max Ogles propose de les désactiver et ne conserver que les appels et SMS, afin commencer à diminuer vos mauvaises habitudes. Par ailleurs, votre utilisation devient excessive et inadaptée parce que vous avez votre Smartphone avec vous vous tout le temps et partout : la meilleure façon de réduire son impact nuisible est de lui attribuer une place, sur une étagère ou dans votre sac, et de ne l’utiliser que lorsque vous en avez vraiment besoin. Alors rassurez-vous, il existe des solutions afin de stopper cette plaie et de lui redonner sa vraie place. 

 

Pour en savoir plus :  “How to Stop Checking Your Phone Like an Addict” de Max Ogles, (Better Humans, Avril 2015)