Comment endiguer la surcharge informationnelle ? Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Davantage d’information a été produite ces vingt-cinq dernières années que pendant les cinq siècles passés. À défaut de savoir se repérer dans cette masse croissante de données, la surchauffe informationnelle se traduit par une pure perte d’efficacité. Que faire pour juguler ce fléau qu’est l’infobésité ?

1/ Identifiez les vecteurs de l’infobésité

En matière de surcharge informationnelle, les nouvelles technologies sont au premier rang des accusés. Pourtant, elles sont loin d’être les seules fautives…

2/ Déterminez l’impact de la surcharge informationnelle sur vos équipes

Les conséquences de la surcharge informationnelle sont multiples pour ceux sur qui elle pèse au quotidien…

3/ Organisez la lutte collectivement

Vous avez un rôle central dans la lutte contre la prolifération de l’information : à vous de fournir un cadre de travail optimal à vos équipes et les aider à résister à la pression en fixant quelques repères…

4/ Prenez des mesures incitatives

Maître mot : persuader plutôt que contraindre ! Inculquez progressivement de nouveaux usages permettant de développer une meilleure hygiène informationnelle…

5/ Réapprenez à communiquer

La surconsommation de nouvelles technos nuit à la santé informationnelle. Mieux vaut apprendre à les utiliser au bon moment et pour les bonnes raisons, voire leur préférer des méthodes d’échange plus traditionnelles mais éprouvées…

6/ Bâtissez un environnement collaboratif de qualité

Le management doit doter ses équipes d’outils simples, capables de fournir l’information pertinente au bon moment et au bon endroit de l’entreprise…

 

Extrait de Business Digest N°298, juillet-août 2019

Pour aller plus loin

Retrouvez notre dossier en intégralité

La synthèse

Comment décrocher du boulot ? Oui, même vous !

À VOUS DE JOUER

Comment endiguer la surcharge informationnelle ?

À VOUS DE JOUER

Et si vous aidiez vos collaborateurs à décrocher ?

Pour lire l'intégralité du dossier, vous devez être abonné :

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Abonnement classique

Business Digest classique

190 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement numérique

Business Digest numérique

390 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement premium

Business Digest premium

535 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne