La techno, l’isolation, la reconnexion

D’un côté l’atomisation sociale générée par les réseaux sociaux, et son corollaire, la perte de pensée critique, telle que la dénonce Douglas Rushkoff. D’un autre côté, l’aspiration sociale, comme le prouvent la biologie, la psychologie et l’évolution des bienfaits du collectif. Nous sommes connectés, mais déconnectés. Comment nous reconnecter ?

Rushkoff dénonce assez ouvertement les médias digitaux comme des outils qui nous divisent de façon assez binaire, en oui / non, pour / contre, eux / nous. Il n’accuse pas la nature humaine d’être manichéenne, mais les business plans des plateformes qui, pour générer du clic font utiliser la techno pour jouer et manipuler les humains. Alors que faire pour renverser la situation, au-delà d’aller voir les développeurs et leur montrer la dimension éthique de renouer avec leurs aspirations d’origine ?

Nous vivons aujourd’hui dans un état d’urgence et d’interruptions permanentes, de connexions et déconnexions ininterrompues qui nous empêchent dans le fond de construire une vraie solidarité avec autrui. De construire un vrai collectif. Dans son livre Team Human, comme dans son podcast, Rushkoff brosse un portrait au vitriol des technos qui asservissent plus qu’elles ne servent… Mais il reste optimiste : un jour les humains vont en avoir ras le bol que les technos les divisent, et voudront faire face ensemble aux défis collectifs.

Et il termine son livre par ces simples mots « Trouvez les autres ». Ceux qui poussent dans la même direction que vous, et mieux encore, ceux avec lesquels vous n’êtes pas d’accord. Renouez avec la Rencontre. Vous serez en bien meilleure santé, plus ouvert, plus résilient, meilleur communicant. Plus humain quoi.

En savoir plus :

« Can Humans Reconnect in an Age of Isolation » podcast avec Douglas Rushkoff, (Knowledge @ Wharton)