« Infox », gare aux leurres !

Quoi de mieux pour enseigner la gestion de crise et la confrontation aux fake news que d’en diffuser dans le monde réel ? C’est l’expérience qu’ont vécu des professeurs d’HEC et leurs élèves, sans forcément le vouloir.

Si la diffusion de fake news dans le but d’étouffer une affaire, redorer un blason ou enterrer un concurrent gênant existe depuis longtemps, le digital a amené une métamorphose des intox, tant par leur forme que par leur vitesse de circulation.

Forts de ces constats, Ludovic François et Dominique Rouziès, professeurs à HEC Paris, ont créé un séminaire pour préparer les étudiants à gérer les situations de crises de leurs futurs clients. Le séminaire consistait initialement à créer une entreprise pharmaceutique fictive, chargée de commercialiser un médicament luttant contre l’obésité. Les étudiants étaient ensuite divisés en deux équipes, la première chargée de créer une situation de crise et la seconde de la gérer pour le compte de l’entreprise. L’expérience a duré 9 ans, pendant lesquels les crises se sont succédées au rythme des nouveaux étudiants intégrant le séminaire, mais a fini par fuiter dans le « vrai monde ». La presse s’est emparée du cas, au point où certains « concurrents » en sont venus attaquer l’entreprise fictive concernant les autorisations de distribution de son médicament.

Ce cas d’école ayant bifurqué dans le vrai monde, mêlant confrontation fictive et réelle à la fake news, la conclusion est que réputation et gestion de crise présentent résolument des sujets à maîtriser au 21e siècle !

Pour en savoir plus :

« Managing Fake News » de Dominique Rouziès et Ludovic François (Knowledge@HEC, janvier 2019)