Green Book: regard porté sur la différence

Sous forme de road movie, ce bijou cinématographique, Oscar 2019 du meilleur film, raconte le voyage initiatique de deux touchants personnages qui apprennent à apprivoiser leurs démons, chacun à l’aide de l’autre, devenant au fil des kilomètres à la fois son maître et son apprenti.

J’ai été rapidement interpellé par un traitement très honnête et touchant des personnages dans ce film. J’ai accepté sans hésiter de sauter dans la Cadillac dans laquelle Toni Lip (Viggo Mortensen) amène Don Shirley (Mahershala Ali) à travers le sud des Etats-Unis des années 60, berceau de la discrimination raciale de l’époque.

Basé sur des faits réels, ce film est avant tout un « buddy movie » de deux personnalités opposées obligées de passer deux mois ensemble grâce à la tournée musicale de Don (vertueux pianiste de l’époque) et de comment celle-ci changera leurs vies à jamais.

Leurs différences créent de claires tensions entre eux dans le voyage. Mais la complicité s’installe peu à peu et ces deux belles personnes commencent non seulement à s’admirer et à se respecter profondément, mais aussi à se compléter et à s’enrichir. Chacun accueille ses vulnérabilités avec le soutien de l’autre et les deux deviennent des êtres plus authentiques, heureux et alignés.

Cette version inversée de Miss Daisy et son chauffeur a d’ailleurs remporter 3 Oscars (sur 5 nominations), une récompense largement méritée.

Pour en savoir plus :

Green Book le film : https://www.greenbookfilm.com