Éviter les pièges de la communication virtuelle Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Qui ne s’est pas frotté à un chaud malentendu par emails ou à des téléconférences bien ennuyeuses? Si la communication à distance a ses avantages, elle est aussi semée d’écueils. Nick Morgan en souligne les risques et propose ses idées pour améliorer vos interactions sociales. Et donc votre performance.

La communication virtuelle est instantanée, efficace, mais surtout inévitable. Il est difficile d’échapper à la fameuse téléconférence hebdomadaire durant laquelle, bien souvent, chacun se met en mute et fait semblant d’écouter. Cet ennui profond, si souvent ressenti, découle de l’isolement inhérent à la communication virtuelle et de son manque de stimulations sensorielles et de signaux émotionnels. Notre cerveau est conçu pour résoudre des problèmes de survie réels, dans des conditions instables et en quasi perpétuel mouvement. Une téléconférence ne regroupe aucun de ces facteurs environnementaux.
Selon Nick Morgan, nous devons repenser nos façons de communiquer dans ce nouveau monde digital. «Il est temps de réinsérer un climat émotionnel continu dans nos échanges virtuels. Nous éviterons ainsi les coûts, aussi bien personnels que financiers, engendrés par les malentendus. »

Vous m’entendez ? Les 5 trucs qui bloquent

Les problèmes récurrents des échanges à distance se regroupent en cinq catégories, toutes liées aux sens et à l’émotion.

Extrait de Business Digest N°293, Février

Pour aller plus loin

Retrouvez notre dossier en intégralité

La synthèse

Vous m'entendez ? Comment bien communiquer à distance

Témoignage de Keith Liu

Klick Health

À vous de jouer

6 idées simples pour combattre vos préjugés

Pour lire l'intégralité du dossier, vous devez être abonné :

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Abonnement classique

Business Digest classique

190 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement numérique

Business Digest numérique

390 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement premium

Business Digest premium

535 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne