Technos cognitives : et maintenant on fait quoi ?

Pour la plupart des décideurs, l’intelligence artificielle et les techno cognitives vont façonner le futur et cela à très brève échéance. En revanche, peu d’entreprises ont une stratégie claire en la matière… et maintenant, on fait quoi alors ?

Tom Davenport et New Vantage Partners ont mené une étude en 2018 sur 160 entreprises américaines dont 72 % des dirigeants pensent que IA et techno cognitives vont changer la donne dans la décennie à venir. 93 % ont même commencé à investir dans le sujet. Mais si les petits projets fleurissent un peu partout, ils restent petits et rarement englobés dans un grand tout. Or tout le monde s’accorde à dire que l’ampleur de la disruption des techno cognitives est sans aucune commune mesure avec les précédentes révolutions technologiques.

Les auteurs recommandent de réfléchir attentivement à la manière dont vous voulez avancer dans le monde cognitif et jusqu’où vous êtes prêts à prendre des risques. J’adore cet article car il est, dans le fond, plein de bon sens. Développer une stratégie cognitive cohérente commence par une étape de définition de l’ambition, des objectifs et des composants clés, en évitant que le sujet devienne un pur sujet de techno. Simple non ? Le Strategor mis au goût du jour 2020.

Mais là s’arrête la comparaison, et ils sont sympas les auteurs, ils donnent dans leur article quelques pistes pour mettre en place une telle stratégie. Avec un warning : les compétences (s’il y a de plus en plus de talents formés aux datas et analytics, ils sont trop peu nombreux en sciences cognitives !). En bref, selon eux, quand on voit à quelle vitesse Amazon ou Google ont adopté intelligemment ces techno cognitives, ce serait un peu dommage de rater le coche.

Pour en savoir plus : « What’s Your Cognitive Strategy », de Thomas Davenport et Vikram Mahidhar, (MIT Sloan Management Review Summer 2018)