Comment éviter les sorties de route Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Paradoxe du progrès : la technologie a permis de bâtir des systèmes ultra sophistiqués, qui démultiplient nos possibilités… Mais qui sont aussi beaucoup plus vulnérables aux dysfonctionnements qu’auparavant. Comment se prémunir contre les dérapages causés par leur croissante complexité ?

Le flop de l’implantation du distributeur américain Target au Canada. L’entrée en bourse ratée de Facebook. La catastrophe nucléaire de Three Miles Island. Le point commun de ces « accidents industriels », qui paraissent imprévisibles mais ne cessent de se multiplier, tous secteurs confondus ? L’accumulation de petites erreurs – mineures prises séparément – qui interagissent, font « boule de neige », sans possibilité de rétro contrôle et mènent droit à la catastrophe. En cause ? Des systèmes (technologiques ou organisationnels) et des projets toujours plus complexes, qui opèrent dans des délais toujours plus serrés, sans aucune marge de manoeuvre pour pouvoir rectifier le tir en cas de dérapage. L’ère des progrès technologiques exponentiels et de l’accélération permanente est aussi l’âge d’or des sorties de route de grande ampleur. Une fatalité ? Non. Vous pouvez agir pour limiter l’impact des défaillances qui surviennent au sein de votre organisation. Les auteurs de Meltdown vous proposent des solutions concrètes pour vous montrer plus attentif aux signes avant-coureurs, transformer votre manière de prendre des décisions, de manager vos équipes et de concevoir vos systèmes.

Pourquoi nous sommes entrés dans la « zone rouge »

Extrait de Business Digest N°291, Novembre 2018

Pour aller plus loin

Retrouvez notre dossier en intégralité

La synthèse

L'art du dérapage controlé

Interview de Stephen Bennett

Riskpulse : imaginer des systèmes qui fonctionnent sans défaillance

À vous de jouer

Repérez les défaillances pour les traiter à temps

Pour lire l'intégralité du dossier, vous devez être abonné :

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Abonnement classique

Business Digest classique

190 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement numérique

Business Digest numérique

390 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement premium

Business Digest premium

535 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne