La fable de la Grenouille : bondir ou mourir

Mettez une grenouille dans l’eau bouillante, vous la verrez sauter hors de la casserole par la force de sa survie. Prenez la même grenouille et déposez-la dans une eau tempérée que vous réchauffez progressivement. L’amphibien au sang froid va alors adapter sa température corporelle, jusqu’à finir ébouillanté, inconscient.

Nokia, Kodak, Blackberry… Impossible de compter le nombre de géants déchus ayant raté le virage de l’innovation technologique en se reposant sur leurs acquis, endormis telle notre grenouille. L’exemple ultime est celui de Western Union, jadis pionnier des télécommunications par télégraphe, qui commet sa plus grave erreur en 1876 lorsqu’un certain Alexander Graham Bell lui propose le brevet de sa nouvelle invention, en échange de 100 000 dollars. Proposition refusée par des dirigeants peu convaincus. Cette invention qui deviendra une révolution : le téléphone.

Au début du 20e siècle, Western Union est rachetée par AT&T, nouveau nom de The Bell Telephone Company, que Graham Bell fonde juste après son passage chez Western Union. La leçon à retenir de cette histoire vieille de plus d’un siècle, c’est l’interdiction de vous reposer sur ce que vous avez déjà accompli et l’impératif de sans cesse vous remettre en question et d’innover. D’autant plus que les cycles d’innovations et de décisions se sont accélérés et continuent de le faire de façon exponentielle.

Et comme toute fable qui se respecte, j’aimerais clôturer le sujet par une morale : « Plongé dans les eaux brulantes de l’avenir, Mieux vaut bondir, Que s’endormir. »

Pour en savoir plus : « Why Technology Needs To Be Your Top Priority » (Forbes, juin 2018)