Couples à double carrières : le secret de leur bonheur

De plus en plus, dans les couples, les deux conjoints sont engagés dans leur carrière. Le poste du mari (ou de l’homme) n’est plus le seul qui compte vraiment. Le problème ? La gestion des talents dans les organisations a jusqu'ici largement échoué à s'adapter.

Jennifer Petriglieri, professeure de comportement organisationnel à l’INSEAD, vient de publier une étude basée sur 50 couples hétérosexuels à double carrières et sur l’influence de chacun sur le développement de la carrière de son conjoint. Dans le cadre de son étude, Jennifer Petriglieri a également interrogé des centaines de responsables des ressources humaines de 32 grands employeurs mondiaux sur les attitudes des dirigeants.

La bonne nouvelle est que plus de la moitié (58 %) des couples étudiés étaient ce qu’elle appelle « bidirectionnel, ce qui signifie que l’homme et la femme sont aussi engagés dans la carrière de leur partenaire que la leur. Tous ces couples partageaient en commun un rejet du mode pensée traditionnelle à somme nulle, selon lequel le secret d’une relation saine est le sacrifice et le compromis. Au lieu de cela, le couple de pouvoir « bidirectionnel » moderne voit l’accomplissement de l’autre comme facteur de renforcement mutuel, et essentiel au bon fonctionnement de la relation.

La mauvaise nouvelle est que les dirigeants n’ont pas suivi le changement. Jennifer Petriglieri pointe aussi du doigt le fait que très peu d’entre eux ont compris à quel point les talents de 20, 30 ou 40 ans, accordent désormais la priorité à l’équilibre vie pro/vie perso, afin qu’ils puissent peser autant au travail qu’à la maison. Ceux qui l’ont compris gagnent la guerre des talents. D’après ses résultats de recherche, Jennifer Petriglieri a montré que « les dirigeants appliquant des politiques d’égalité des genres et de flexibilité du travail ont recruté et retenu les meilleurs talents. »

Pour aller plus loin, lisez:

“Employers baffled by dual-career couples with joint ambitions,”, par Helen Barret (Financial Times, 15 juin 2018).
“What the Happiest Two-Career Couples Are Doing Differently,” par Benjamin Kessler (INSEAD Knowledge, 11 juin 2018). What’s the secret to a happy dual-career household?