Défendons les fauteurs de trouble !

La prise de décision en équipe est, pour moi, un processus fascinant et souvent frustrant ... Charlan Nemeth nous apporte un éclairage très intéressant sur l’appel à la dissidence pour améliorer les décisions collectives !

Dans son dernier livre, Charlan Nemeth conteste la notion de génie collectif ; elle remet en cause la valeur des décisions de groupe lorsque la hiérarchie ou le consensus de la majorité étou ent toute pensée divergente.
Certes, exprimer une pensée divergente n’est pas une mince a aire : qui n’a pas du mal à défendre ses opinions quand personne ne les partage ou ne les soutient ? Ou lorsque le besoin de contrôle de certains managers fait que, consciemment ou inconsciemment, ils ont tendance à punir les dissidents ?
Or la dissidence apporte une vraie valeur ajoutée à la prise de décision collective et l’innovation ; selon Charlan, la pensée dissidente a de la valeur, même lorsqu’elle se trompe, parce qu’elle nous évite le suivisme aveugle, nous motivant à chercher plus d’informations et à considérer les inconvénients aussi bien que les avantages.
Les fauteurs de trouble, ces éléments à forte valeur ajoutée pour toute équipe, sont quand même des rôles très di cile à jouer, comme à manager. Ce livre est d’une aide précieuse pour se faire !

Pour aller plus loin : In Defense of Troublemakers: The Power of Dissent in Life and Business, de Charlan Nemeth (Basic Books, mars 2018).