Microsoft : une transformation réussie  Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Transformation radicale, renaissance, réenchantement... Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier la trajectoire que suit Microsoft depuis la nomination de Satya Nadella à sa tête en février 2014. Sous sa direction, les équipes du géant de Redmond ont travaillé dur pour réinventer l’entreprise.

En 2014, Satya Nadella est devenu le troisième président de l’histoire de Microsoft, marchant ainsi dans les pas de Bill Gates et de Steve Ballmer. Beaucoup s’interrogeaient à l’époque sur les capacités de cet ingénieur de 46 ans (dont 22 chez Microsoft) et plutôt discret de nature, à piloter le leader mondial du logiciel. Mais 4 ans plus tard, la plupart des observateurs s’accordent pour reconnaître que Satya Nadella a su transformer radicalement Microsoft. Et la partie était loin d’être gagnée : en 2014, le groupe de Redmond accusait un certain coup de vieux. Depuis plus d’une décennie, il peinait à repousser les assauts de la concurrence, fragilisé par un fonctionnement bureaucratique et des capacités d’innovation émoussées par une féroce guerre des clans interne. Le constat que dressait Satya Nadella à son arrivée était d’ailleurs sévère : « les ventes de PC avaient ralenti et nous étions sérieusement en retard sur le mobile comme sur la recherche. Nous avions besoin de renouer avec la croissance dans le domaine du jeu et nous devions ren- forcer notre empathie avec nos clients pour mieux répondre à leurs besoins. Il était temps d’appuyer sur la touche ‘actualiser’ »

 

Extrait de Business Digest N°283, février 2018

Pour aller plus loin

Retrouvez notre dossier en intégralité

La synthèse

Reorg

Cas

Microsoft: une transformation réussie

À vous de jouer

Comment infuser de nouvelles pratiques dans vos équipes ?

Pour lire l'intégralité du dossier, vous devez être abonné :

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Abonnement classique

Business Digest classique

190 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement numérique

Business Digest numérique

390 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne
Abonnement premium

Business Digest premium

535 euros HT

(TVA 2.1%)

Je m’abonne