Apprendre mieux : ne laissez pas le digital être source d’amnésie Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Mémoriser et traiter toujours plus d’informations, être capable de maîtriser de nouveaux champs de connaissances, étendre en permanence ses expertises pour éviter de devenir obsolète... Ces efforts à priori surhumains ne sont pourtant pas réservés à quelques surdoués. Tout le monde peut développer ses capacités d’apprentissage, à condition de savoir mobiliser efficacement ses fonctions cognitives, faire preuve de persévérance, de motivation et de recul.

Le digital affecte la manière dont nous interagissons avec la connaissance. Selon une étude réalisée aux Etats-Unis par Kapersky1, les téléphones portables sont ainsi devenus de véritables béquilles pour nos cerveaux : pour répondre à une question, plus de la moitié des personnes interrogées consultent Internet avant même d’essayer de chercher la réponse dans leur mémoire. Plus inquiétant encore : 29 % oublient l’information immédiatement après s’en être servi. C’est ce qui fait dire aux auteurs de l’étude qu’une véritable « amnésie digitale » nous menace. Pourtant, selon Ulrich Boser, professeur au Center for American Progress, tout le monde peut reprendre le contrôle de son cerveau et développer sa capacité à acquérir de nouvelles connaissances… à condition de suivre quelques processus précis.

Extrait de Business Digest n°278, juillet-août 2017 :
D’après la synthèse du livre Learn Better: Mastering the Skills for success in Life, Business, and School, or how to Become an Expert in Just About Anything d’Ulrich Boser (Rodale, 2017).

 

Pour aller plus loin : 

Retrouvez en intégralité notre dossier avec :