Business Digest, partenaire privilégié de la recherche d’HEC Paris

La publication annuelle Knowledge@HEC 2016 réalisée chaque année en collaboration avec Business Digest vient de paraître. Retour sur une année de recherches et de réflexions à HEC Paris en marketing, finance, stratégie, management…

Dans ce nouveau numéro sont balayés des sujets aussi variés que les mouvements sociaux, l’incertitude, l’estimation des risques, la régulation financière, la responsabilité sociale, la mobilité des salariés, la connaissance et la créativité et même la sociologie du crime.

Nouveauté cette année, Knowledge@HEC s’envole pour le Qatar avec une édition créée spécialement pour HEC Paris à Doha. Preuve que la recherche en management s’impose de plus en plus dans un pays qui entend faire du savoir un facteur clé de dynamisme économique.

Knowledge@HEC qu’est-ce que c’est ?K@HEC
Les travaux de recherche réalisés au sein des écoles de management sont généralement méconnus du monde professionnel. Ils jouent pourtant un rôle fondamental dans l’avancée des pratiques en entreprise. Pour réconcilier recherche et entreprises, HEC Paris fait appel à Business Digest depuis 2008 pour que nous mettions notre expertise éditoriale, de synthèse et de compréhension des sciences économiques et de gestion au service de la valorisation de la recherche.

Objectif : donner de la visibilité aux travaux scientifiques publiés par les enseignants-chercheurs d’HEC Paris en les rendant accessibles à un public peu familier avec les codes académiques (jargon, modélisation…). Depuis sa création, Knowledge@HEC a publié plus de 150 articles valorisant les travaux académiques d’enseignants-chercheurs d’HEC Paris.

En savoir plus sur notre expertise de valorisation de travaux recherche.

 

 

Article knowledge@HEC : Donner du sens aux modèles économiques!

Couv book
L’économie n’est pas considérée comme la plus fiable des disciplines scientifiques, loin s’en faut. Elle est sous le feu de différentes critiques, certaines plus légitimes que d’autres. Ces deux études tentent d’apporter un éclairage nouveau à ce débat méthodologique, en montrant que les modèles économiques peuvent être utile et servir la société, mais d’une manière qui diffère de la vision scientifique traditionnelle.

Les chercheurs d’autres sciences sociales, et plus largement les profanes, se demandent régulièrement pourquoi les modèles économiques analysent le comportement de l’homo economicus, alors même que les recherches en psychologie en ont démontré le caractère utopique. Pourquoi les économistes sont-ils si peu perturbés par le fait que les hypothèses sur lesquelles reposent leurs modèles sont réfutées par l’expérience ? Comment des modèles « gadget », simplifiés à outrance, peuvent-ils être utilisés pour établir des prévisions ? Ces questions méthodologiques alimentent le débat depuis les années 1950, notamment portées par Milton Friedman, et ont suscité un regain d’attention ces dernières décennies.

D’après « Economic Models as Analogies », Economic Journal , signé I. Gilboa, A. Postlewaite, L. Samuelson et D. Schmeidler, 124 (2014), F513-F533 ; « Economics: Between Prediction and Criticism », signé I. Gilboa, A. Postlewaite, L. Samuelson et D. Schmeidler, version mise à jour en 2016.