Comment se créent les malentendus (et comment les éviter) Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Avez-vous déjà vécu une situation dans laquelle vous n’arriviez pas à vous faire comprendre ou dans laquelle votre interlocuteur vous reprochait de ne pas comprendre ? Par exemple lors d’une réunion ou d’une discussion animée. Si oui, c’est que vous avez vécu un « malentendu », ce moment où la communication entre deux (ou plusieurs) personnes est « malade » et peut entrainer la confusion voire le conflit. Preuve que, même en parlant la même langue, il n’est pas toujours évident de se comprendre, la communication humaine étant très complexe. Heureusement, quelques règles simples peuvent aider à éviter ou à surmonter les malentendus.

De prime abord la communication consiste en la transmission d’un message d’une personne à une autre. Or cet échange n’est pas à sens unique. Un message lancé provoque des feedbacks, des réactions, des interprétations issues de la subjectivité de votre interlocuteur (expérience, âge, genre, éducation…) qui donnent tout son sens au message. Le contexte extérieur dans lequel a lieu cet échange ou encore le nombre de personnes y participant peuvent aussi en influencer le sens et la perception. En raison de tous ces paramètres, le message transmis est souvent sujet à déformation.

Quelques pratiques simples permettent toutefois de communiquer et d’orienter nos interactions quotidiennes :

1- Pratiquer l’écoute active
2- Ecouter avec les oreilles mais pas que…
3- Prendre le temps de comprendre l’autre
4- Etre conscient de ses propres filtres

How miscommunication happens (and how to avoid it) – Katherine Hampsten – TED-Ed Originals

Pour approfondir :

Conversez-vous avec vos équipes ?

BD23102

D’après Talk, Inc. de Boris Groysberg et Michael Slind (Harvard Business Review Press, juin 2012), Power Listening: Mastering the Most Critical Business Skill of All de Bernard T. Ferrari (Penguin, 2012), « Why I’m a listener: Amgen CEO Kevin Sharer » (McKinsey Quarterly, avril 2012) et l’interview de Polly Pearson, ancienne vice-présidente marque employeur et stratégie d’engagement, et de Jonathan Martin, vice-président sénior du marketing institutionnel, EMC, octobre 2012.