Qu’implique vraiment le fait d’être « orienté données » ? Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Qu’implique concrètement pour une entreprise le fait d’être orientée données ? Pour tenter de répondre à cette question, les chercheurs de l’Economist Intelligence Unit ont interrogé 530 managers à travers le monde sur l’utilisation des données au sein de leurs entreprises. « Nous pouvons commencer par définir ce que n’est pas une culture orientée données : ce n’est pas l’idée que les données sont un domaine réservé à d’autres, la tâche d’un expert ou éventuellement du service informatique ». Au contraire, dans une culture orientée données, une large place est accordée au recueil et au partage des données entre tous les services. L’objectif étant que la plus grande partie possible de collaborateurs intègre ces données dans leurs pratiques pour prendre des décisions plus éclairées. Cela suppose non seulement des ressources, mais aussi une vraie adhésion au sommet de la hiérarchie.

La suite dans notre dossier :

Qu’implique le fait d’être “orienté données”

BD264focus

D’après « Science Isn’t Broken », de Christie Aschwanden (Fivethirtyeight, août 2015) et « Fostering a driven-data culture: A report from the Economist Intelligence Unit » (The Economist, février 2013).