Napoléon, Hannibal… ce qu’ils auraient fait du digital

Notre sélection
Drôle d’approche que celle choisie par Laurent Moisson, à la tête de Splendens Factory, pour nous parler du digital : plutôt que de raconter (comme tout le monde) en quoi Google, Facebook, Apple, Amazon ou autres Uber sont géniaux, il se demande comment les grands hommes (Napoléon, Hannibal, Scipion l’Africain, Louis XIV, etc.) auraient appréhendé les ruptures portées par le digital. Car les ravages du confort, de l’égo, l’illusion de l’avance irrattrapables, le trop grand respect de la tradition, le déni – bref, toutes ces raisons de ne pas voir les changements en cours – n’ont rien de nouveau, ils ont de tout temps causé la perte des civilisations. Et, depuis toujours, ce sont les leaders les plus pragmatiques, ceux qui renoncent aux dogmatisme pour mieux s’adapter à leur environnement qui tirent le mieux leur épingle du jeu.

Pourquoi avons-nous choisi ce livre
Diplômé d’histoire, de marketing et entrepreneur dans le digital, Laurent Moisson nous propose de prendre de la hauteur pour replacer les grands changements actuels dans un cadre historique plus large. Afin de comprendre les bouleversements que nous vivons aujourd’hui à cause de la révolution digitale, il nous invite à observer comment d’autres civilisations ont vécu les grandes innovations de leur temps (découverte de l’Amérique, invention de l’électricité, etc.).
Sans doute le livre sur le digital le plus pertinent (et le plus original) de ce début d’année 2016 !

Napoléon, Hannibal… ce qu’ils auraient fait du digital, de Laurent Moisson (Manitoba / Les Belles Lettres, janvier 2016)