Les 8 leviers d’un avenir plus responsable Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Wayne Visser présente ici les huit défis à relever pour faire entrer de plain pied l’entreprise dans l’ère de la responsabilité sociale et environnementale. Il s’appuie pour cela sur un panorama de firmes abandonnant déjà des modes de pensée dépassés pour franchir ces huit « frontières » qui permettront de façonner un monde plus juste, plus durable et plus prospère.

Pour réussir la transition vers un avenir plus durable – avenir loin d’être assuré – la première condition est d’apprendre à lâcher prise. Dans mon dernier ouvrage Sustainable, j’explore diverses manières d’abandonner un système industriel qui a rendu d’immenses services, mais n’est plus adapté aux enjeux actuels. Il nous faut abandonner des modèles d’entreprise et de leadership surannés, des valeurs égoïstes et un mode de vie dont l’impact sur l’environnement est énorme. Il nous faut apprendre à laisser derrière nous certaines idéologies qui nous sont chères, mais s’avèrent destructrices. Il n’est pas étonnant que tant de personnes aient peur de franchir le pas. Beaucoup s’accrochent sans états d’âme à leurs modes de leadership, à leurs habitudes de consommation et à leurs comportements égoïstes. L’avenir est incertain et notre plus grande terreur, en tant qu’êtres humains, est l’inconnu. Nous préférons nous en tenir à un présent que nous connaissons (et nous battre pour le protéger) que de parier sur un avenir incertain. Pourtant, comme l’histoire l’a montré à maintes reprises, les entreprises qui ne changent pas finissent toujours par disparaître. Les impératifs du développement durable modifient radicalement la façon dont les firmes fonctionnent au sein de la société. Voici les huit « frontières » sur lesquelles il va falloir se battre :

Le leadership transformationnel
Nous commençons à comprendre que le changement résulte toujours de la décision d’un dirigeant d’inscrire un projet ambitieux au coeur de la mission de son entreprise. Dans une étude que j’ai menée avec l’université de Cambridge, j’ai identifié les principales caractéristiques des dirigeants volontaristes en matière de responsabilité environnementale :
• Une approche systémique
• L’intelligence émotionnelle
• L’attachement à des valeurs
• Une vision convaincante
• Un leadership inclusif
• La priorité à l’innovation
• Une perspective à long terme

La restructuration de l’organisation
De nombreuses structures novatrices remettent en cause l’idée selon laquelle la vocation exclusive des entreprises consiste à servir leurs actionnaires. Les centaines de milliers de coopératives, qui emploient 250 millions de personnes de par le monde, ainsi que plus de 1 200 « B Corps » (pour benefit corporations, soit des entreprises à but lucratif qui défendent l’intérêt public) montrent qu’il est possible de…Lire la suite

La suite dans notre dossier :

Les 8 leviers d’un avenir plus responsable

FocusVISSER
Contribution spéciale de Wayne VISSER, d’après son article « Cowboys, spaceships and CST 2.0 »,(Greenbiz, mai 2015) et son livre Sustainable Frontiers : Unlocking Change through Business, Leadership and Innovation (Greenleaf, juin 2015).