Le bon état d’esprit pour déléguer efficacement Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Savoir déléguer exige de prendre du recul par rapport à vos tâches quotidiennes pour développer une vision panoramique de votre mission. Déléguer est un état d’esprit basé sur la confiance, une compréhension nuancée de ce que signifie être compétent et en contrôle en tant que leader, et une véritable acceptation de la faillibilité humaine. Extrait du dernier dossier de Business Digest :

1. REDÉFINISSEZ VOTRE RÔLE
Au lieu de faire, tout seul, un travail remarquable, redéfinissez votre rôle : aidez vos équipes à en faire autant.

• Repensez votre rapport au contrôle
Bien déléguer suppose de passer du « tout connaître dans le moindre détail » à « prendre assez de recul pour mettre les choses en perspective et prendre des décisions informées ».

• Focalisez-vous sur l’aide à apporter à vos équipes
Déléguer nécessite de préciser aussi clairement que possible les objectifs, les responsabilités et les délais. Celui qui délègue joue un rôle déterminant dans la réussite du processus.

2. FAITES CONFIANCE
Demandez-vous ce que pourrait vous apporter le fait de faire davantage confiance aux membres de votre équipe.

• Prenez garde au micromanagement
Plutôt que de prendre du recul et de laisser vos collaborateurs gérer les détails, vous êtes toujours sur leur dos ? Par manque de confiance, vous avez sombré dans le micromanagement.

• Ne vous abritez pas derrière les excuses
Si le manque de confiance vous pousse au micromanagement, cessez de vous justifier.

3. ACCEPTEZ LES ERREURS
Il est crucial d’être préparé aux échecs et aux négligences qui se produiront inévitablement.

• Attendez-vous à des erreurs, préparez-vous à les gérer
Les collaborateurs à qui vous confiez une tâche font parfois des erreurs, comme vous en faites vous-même. L’une des meilleures tactiques consiste à réfléchir à l’avance à ce qui pourrait tourner mal.

• Résistez au désir de reprendre le contrôle
Au lieu de vous sentir frustré ou déçu par les autres et de leur reprendre immédiatement la mission que vous leur aviez confiée, transformez la situation en occasion d’apprendre.


D’après The gift of time: How delegation can give you space to succeed de Gail Thomas (Capstone, mars 2015), « How Office Control Freaks Can Learn to Let Go » d’Elizabeth Grace Saunders (Harvard Business Review, octobre 2013), « Signs That You’re a Micromanager » de Muriel Maignan Wilkins (Harvard Business Review, novembre 2014) et l’interview de Simon Esner, directeur chez BaxterStorey, juin 2015.