Le leadership éthique comme réflexe chez Volvo Cars Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Volvo aide ses collaborateurs, dirigeants compris, à adopter des comportements éthiques de manière réflexe ; l’entreprise les sensibilise aux dilemmes auxquels ils risquent d’être confrontés et les forme aux décisions à prendre dans chaque situation. Extrait de l’interview accordée par Erica Wikman, Chief compliance officer, à Business Digest :

 

« L’éthique est une des composantes les plus importantes du leadership », affirme Erica Wikman, parce que sur elle repose la confiance de toutes les parties prenantes, particulièrement à l’ère du digital. « Par exemple, l’éthique est clé afin d’obtenir l’engagement de vos collaborateurs. Quand je repense à ma carrière, je constate que je n’ai pas toujours eu d’affinités avec mes supérieurs. Mais cela n’affectait pas ma performance tant que je les respectais. Je dois percevoir de l’intégrité (qu’ils agissent selon leurs valeurs) chez les personnes qui m’encadrent pour que mon engagement soit total. » Et, au-delà de la motivation qu’il suscite chez les collaborateurs, Erica Wikman souligne que le leadership éthique est aussi propice aux affaires. « “Les raccourcis sont rarement bénéfiques sur le long terme”, aime à rappeler notre CEO, Håkan Samuelsson. Même quand une décision discutable sur un plan éthique a un intérêt financier à court terme, elle a tendance à s’avérer coûteuse à long terme. Problème : courage et intégrité sont nécessaires pour maintenir un niveau élevé de leadership éthique dans certaines situations professionnelles difficiles, c’est pourquoi il est important de mettre en place une culture qui favorise les réflexes éthiques de chacun en réponse aux dilemmes auxquels ils sont inévitablement confrontés au quotidien. »

 

Business Digest Wilkman VolvoChief compliance officer de Volvo depuis octobre 2013, Erica Wikman est responsable du Bureau de conformité et d’éthique du groupe automobile suédois. À ce titre, elle met en œuvre le programme d’éthique à l’échelle mondiale du groupe. Elle a rejoint Volvo Cars en septembre 2004 en tant que directrice des affaires sociales et du travail et a été depuis à la fois responsable RH et directrice de communication du développement durable. Erica Wikman est titulaire d’une maîtrise en droit de l’université de Göteborg (Suède).

 


D’après Return On Character: The Real Reason Leaders and their Companies Win de Fred Kiel (Harvard Review Press, mars 2015),  « Pourquoi des managers même pas méchants prennent-ils des décisions immorales ? » de Sonia Arnal (Allez savoir ! janvier 2015) ; « How unconscious bias affects everything you do » de Howard Ross (Fast Company, octobre 2014) ; « Loyalty to a Leader is Overrated, even Dangerous », de Julie Irwin (Harvard Business Review, décembre 2014) ; « Peer Pressure for Teens Paves the Way to Adulthood » de Shirley Wang (The Wall Street Journal, juin 2013) et Interview d’Erica Wikman, chief compliance officer, Volvo Cars Group.