Transformer un conflit en source d’inspiration collective Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Tout conflit est le signe que des idées différentes sont envisagées, exprimées et débattues. Pourtant, pour la majorité d’entre nous, formuler des opinions antagonistes de manière constructive est un problème. Pour que s’exprime le génie collectif de vos collaborateurs, maîtrisez l’art délicat du conflit constructif ! Extrait du dernier dossier de Business Digest :

 

1. Qu’est-ce qu’un conflit constructif ?
La clarté et la véhémence avec laquelle les idées sont exprimées sont les deux paramètres pouvant rendre un conflit constructif ou destructeur. Le débat (direct et peu véhément) s’avère la meilleure combinaison pour un conflit porteur. Son opposé, le fait de saper les idées (indirect et très véhément), est plus nuisible encore que les cris, un vocabulaire agressif, voire les menaces. C’est aussi la forme la plus commune d’expression du conflit dans les entreprises !

2. La franchise dans les situations conflictuelles
Une communication franche permet à vos interlocuteurs de comprendre immédiatement votre propos ou critique et d’y répondre. Comment éviter la confusion ?
• Dites seulement ce que vous pensez vraiment ;
• Critiquez les idées, jamais les personnes ;
• Parlez toujours directement à la personne avec qui vous êtes en désaccord (pas à un tiers)
• Adressez vos critiques en personne (pas par téléphone et encore moins par email)

3. Diminuer l’intensité du conflit
L’intensité de l’opposition est la force avec laquelle l’opposition est communiquée. Attention : une trop forte intensité entraîne généralement le retranchement des interlocuteurs dans leur position. Mais ne confondez pas pour autant faible intensité avec absence d’émotion. Un conflit peut parfaitement s’avérer intense émotionnellement à condition d’éviter les écueils de la tyrannie, de l’inflexibilité et du dogmatisme.

L’exemple de Pixar
Un conflit d’agenda chez Pixar à l’été 2008 montre qu’une grave discorde peut conduire à une créativité incroyable lorsque les individus gèrent leurs émotions et restent concentrés sur la résolution du problème. « Nous étions dégoûtés d’être pris dans une situation dont nous n’étions pas responsables. Mais nous n’avons pas laissé tomber le reste du studio. D’autres collaborateurs comptaient sur nous » se souvient Greg Brandeau, à l’époque directeur technique.


D’après, entre autres, « Why Can’t We Be Friends? Saving Workplace Relationships » de Kristin J. Behfar (Darden School of Business, juillet 2014), « Kristin Behfar on How We Fight, and Why It Matters » de Laura W. Geller (Strategy+Business, mars 2015) « Linda A. Hill on the Creative Power of the Many » de Jenn Swetzoff (Strategy+Business, mars 2015) ; Collective Genius de Linda A. Hill, Greg Brandeau, Emily Truelove et Kent Lineback (Harvard Business Review Press, juin 2014)  et The Hard Thing About Hard Things de Ben Horowitz (HarperCollins, mars 2014).

À voir, la vidéo :

BizBasics: « Workplace Venting » with Kristin Behfar

Comment répondre de façon constructive quand un collègue exprime des émotions et des réflexions négatives, de façon non intentionnelle, sans volonté de résoudre le problème et en vous prenant à partie alors que vous n’êtes pas concerné ?