Internet des objets : à quoi s’attendre en 2015 ? Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

En 2014, l’Internet des objets n’aura finalement pas révolutionné nos vies. Effet de mode qui s’essouffle ? Véritable lame de fond, répondent au contraire les experts IT qui estiment simplement que ni les marchés ni la technologie n’étaient encore vraiment prêts. 2015 devrait voir les objets connectés s’imposer. Extrait du dernier dossier de Business Digest :

Business Digest Internet des objets

Internet des objets ?
L’Internet des objets (IdO) est la technologie permettant à des appareils réels (et plus seulement l’ordinateur, la tablette et le smartphone) de communiquer entre eux de manière autonome.

Trois champs d’application de l’IdO pour améliorer la performance de l’entreprise :

1. La performance financière. Les investissements dans l’IdO ont jusqu’à présent porté sur l’optimisation du ROI des actifs immobilisés. Les activités où ces derniers tiennent une place prépondérante ont par exemple utilisé la capacité de l’IdO pour réduire le délai entre une panne et la réparation du matériel concerné, ce qui permet d’optimiser son utilisation. Mais peu d’attention a été portée à la manière dont les objets connectés peuvent aider à identifier les besoins insatisfaits des clients, et donc à proposer des produits ou services radicalement nouveaux.

2. L’optimisation des processus. Trois processus façonnent la performance opérationnelle de l’entreprise : le cycle de vie du client, du produit, et des infrastructures associées. Les investissements en IdO consistent aujourd’hui surtout à utiliser des capteurs pour suivre l’état des infrastructures afin de prolonger leur cycle de vie. Mais les cycles de vie des clients (quand est-ce qu’ils adoptent puis abandonnent un produit ?) et des produits (comment un produit est réellement utilisé ?) sont encore inexplorés par les pionniers de l’IdO.

3. L’innovation en matière de modèle d’affaires. Pourquoi ne pas exploiter le potentiel de l’IdO pour chambouler des marchés et des secteurs d’activité entiers ? Elle peut révolutionner les modèles d’affaires, par exemple en ouvrant de nouvelles sources de revenus après la vente initiale d’un produit/service (abonnements et applications pouvant facilement dépasser le prix d’achat initial).

L’exemple de Daimler Trucks North America
Depuis 2013, Daimler Trucks North America installe des capteurs connectés dans le moteur de ses camions. Baptisé Virtual Technician, il aide les routiers à traiter plus facilement les problèmes mécaniques sur la route. « Les capteurs enregistrent les données en continu et les transmettent à un Customer Support Center (CSC) à Detroit. Celui-ci émet ses recommandations : en cas de panne grave, il avertit le chauffeur qu’il doit s’arrêter, lui indique le garage le plus proche, qu’il prévient en précisant les pièces dont il aura besoin pour réparer. Résultat : les véhicules équipés de Virtual Technician sont plus utilisés que les autres.


D’après « Things are Heating Up: What’s New in the Internet of Things » (Knowledge@Wharton, décembre 2014) ; « The Problem With The Internet of Things » de Dan Conlon (TechCrunch, décembre 2014) ; « Finding the Money in the Internet of Things » de John Hagel III (Harvard Business Review, novembre 2014) ; « How the Internet of Things Changes Business Models » de Gordon Hui (Harvard Business Review, juillet 2014) ; « A Simple Explanation of “The Internet of Things” », Jacob Morgan (Forbes, mai 2014).

À voir, la vidéo :

The Internet of Things: Dr. John Barrett at TEDxCIT

Rapide tour d’horizon des enjeux de l’internet des objets avec le chercheur Dr. John Barrett.