Autism at Work: Releasing Talent and Harnessing Creativity

Pourquoi les entreprises doivent-elles s’ouvrir davantage aux personnes autistes ? Un panel réunissant chercheurs, patrons et autistes répond à la question dans cette vidéo RSA. Aujourd’hui seulement 15 % des individus atteints d’autisme bénéficient d’un emploi à temps plein. Pourtant, une fois les difficultés d’adaptation surmontées, ces individus peuvent démontrer des qualités précieuses pour l’entrepise. Par exemple, certains accomplissent efficacement des tâches que d’autres jugeraient hautement fastidieuses, exigeant un niveau de concentration au-delà des capacités de la moyenne des collaborateurs. Aussi, les autistes démontrent souvent une façon de communiquer inhabituellement franche, ce qui en fait les parfaits candidats pour un feedback sans concession. Stefanie Lawitzke, à l’origine du projet Autism at work chez SAP (qui prévoit compter 1 % d’autistes dans ses effectifs à l’horizon 2020) témoigne de l’impact sur la cohésion d’équipe qu’a produit ce programme d’intégration des personnes autistes. « Ce n’est pas quelque chose dont on devrait avoir peur, et cela ne demande que des changements mineurs de l’entreprise », soutient-elle.

Conférence RSA, avril 2014

À lire, notre dossier :

Diversité : une savoureuse valeur ajoutéeBD21602

D’après une synthèse de différentes sources accompagnée des interviews de Geetu Verma, directeur exécutif de l’innovation, et de Samik Basu, directeur des ressources humaines (PepsiCo Inde, avril 2011).
Business Digest N° 216, mai 2011.