Pourquoi les entreprises familiales s’en sortent si bien Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Dans  le  contexte  d’instabilité  économique  actuel,  la  résilience  constitue  un  facteur  essentiel  de  réussite  et  un  art  dans  lequel  les  entreprises  familiales excellent  particulièrement.  Business  Digest  vous  explique comment vous en inspirer  pour  renforcer  la  capacité de votre entreprises à résister aux turbulences.

WEB24401

• Les entreprises familiales restent économes dans les bonnes comme les mauvaises périodes. Elles opèrent avec des structures de coûts allégées et une dette réduite en privilégiant la croissance interne. Leur prudence financière se traduit par des résultats plus stables à long terme.

• La prudence est dangereuse lorsqu’elle restreint la capacité de saisir les opportunités. Pour compenser ce risque, les entreprises familiales favorisent les stratégies de diversification et de développement à l’international.

• Les entreprises familiales concentrent leurs effort sur l’instauration de relations de confiance solides avec leurs parties prenantes principales pour assurer une création de valeur durable.

Ce qu’ils ont fait
En 30 ans, C.S Lin a hissé son entreprise familiale au rang de multinationale au chiffre d’affaire de 300 millions de dollars. Selon lui, cette réussite repose sur une gestion financière réfléchie, une diversification et une internationalisation constantes et un investissement à long terme dans les relations avec ses clients et ses employés. Son objectif actuel ? Créer des opportunités durables pour les talents de son entreprise.

 

 

À lire, notre dossier :

Résilience : quelles leçons tirer des entreprises familiales ?

D’après, entre autres, « What you can learn from family business: focus on resilience, not short-term performance » de Nicolas Kachaner, George Stalk et Alain Bloch (HBR, novembre 2012), L’ADN des meilleurs groupes familiaux : parcours de l’entrepreneur et pérennisation de l’organisation de Gérard Biolley (de Boeck, juillet 2013) et l’interview de C.S. Lin, CEO du Groupe Kemflo (Taiwan), février 2014.
Business Digest N° 244, mars 2014

À voir, la vidéo :
What are family business owners and managers thinking about?

Senior Partner chez PwC, Norbert Winkeljohann présente le rapport « Family firm: A resilient model for the 21st century »