Vos équipes sont-elles chaos-compatibles ? Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

Le travail en équipe a radicalement changé au cours des deux dernières décennies. Les collaborateurs sont aujourd’hui confrontés à une incertitude constante, à la complexité et à la nécessité de travailler ensemble par-delà les frontières géographiques, fonctionnelles, hiérarchiques… Un contexte qui exige un management flexible et ouvert à l’improvisation.

Augmenter l’agilité organisationnelle requiert de développer la capacité des équipes à improviser dans un environnement incertain

Amy Edmondson invite ses équipes à dépasser l’obéissance aveugle aux règles et à improviser plus facilement. Bref, à passer en mode « teaming », en adoptant quatre attitudes :

1) L’expérimentation : adopter une approche itérative, proposant sans cesse de nouvelles idées pour voir ce qu’en pensent les autres, testant différentes tactiques et stratégies.
2) La réflexion : repérer ce qui fonctionne ou pas et voir si les expériences récentes des équipes pourraient leur permettre d’améliorer leurs objectifs et leurs méthodes.
3) La collaboration : partager l’information, coordonner l’action et les projets, discuter des progrès et des échecs.
4) La franchise : encourager les coéquipiers à se parler honnêtement, se poser des questions, discuter de leurs problèmes, réclamer de l’aide et formuler des suggestions sans crainte de paraître ignorant, incompétent ou trop négatif.

Ce qu’ils en pensent ce qu’ils ont fait
Pour Tristram Carfrae, ingénieur structure senior au sein du bureau d’étude Arup, ayant notamment eu en charge la réalisation du Water Cube des JO de Pékin, l’improvisation, la diversité et la fluidité du travail en équipe sont souvent synonymes de meilleurs résultats. Mais attention, ces comportements exigent pour les managers de consentir à des processus moins contrôlables et moins prévisibles.

À lire, notre dossier
Vos équipes sont-elles chaos-compatibles ?

Business Digest nº 229, Septembre 2012
D’après Teaming, d’Amy Edmondson (Jossey-Bass, avril 2012) et l’interview de Tristram Carfrae, Royal Designer for Industry et ingénieur structure senior chez Arup.

À voir, la vidéo
Dr Mark de Rond on teamwork lessons learned from Camp Bastion’s military hospital

L’un des plus grands remparts à la stabilité d’une équipe, explique le Dr Mark de Rond qui a accompagné une équipe chirurgicale de l’hôpital militaire du Britain’s Camp Bastion en Afghanistan, est l’ennui.