Développez votre influence – N’évitez pas les jeux politiques Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

« Moi, je ne fais jamais de politique ! » ; « je déteste les jeux de pouvoir, ça met une mauvaise ambiance dans les équipes. » Assimilée aux luttes d’ego et aux manipulations sournoises,la politique n’a pas bonne presse en entreprise. Pourtant, avec un accès de plus en plus restreint aux ressources internes, le phénomène tend à s’intensifier. Faut-il vraiment s’en inquiéter ?

Dans un environnement économique tendu, le sens politique est une compétence attendue du leader.

Si personne ne s’étonne d’entendre parler de « politique RH » ou de « politique de développement durable », les pratiques politiques individuelles restent encore taboues dans l’entreprise. Pour autant, la conscience et le sens politiques apparaissent bien comme des compétences clés du leadership. Ce sont des atouts phares pour tous les dirigeants désireux d’améliorer leur capacité à agir et à convaincre les autres d’agir avec eux.

1. Identifiez les jeux de pouvoir les plus répandus
• Les luttes de jeunes coqs qui cherchent à effectuer un changement fondamental dans l’organisation par la remise en cause de l’autorité formelle.
• L’insoumission avec comme objectif de freiner ou réorienter les décisions stratégiques via la sape et l’inertie.
• La construction de l’empire qui permet aux manipulateurs d’accroître leur pouvoir par la séduction, les promesses…
• La course au budget qui permet de se donner les moyens d’agir et de mettre à mal l’ennemi à grand renfort de pressions et d’annonces défaitistes.

2. Évitez de rester à l’écart
Véritables signaux d’alerte pour le dirigeant, les jeux politiques révèlent un dysfonctionnement plus ou moins latent.
• Les ignorer, c’est prendre le risque qu’ils nuisent au climat social et in fine à la performance de ses équipes.
• Refuser d’y prendre part, c’est risquer d’être considéré comme un naïf, isolé dans sa « tour d’ivoire » et d’être progressivement mis à l’écart.
Bref, rester en dehors c’est fuir ses responsabilités de manager !

3. Cultivez votre bon sens politique
Avoir un sens politique (et s’en servir), ce n’est pas devenir un expert en manipulation, mais plutôt développer une intelligence situationnelle et utiliser son influence légitime pour faire progresser son entreprise, ses projets, ses équipes…
Enjeux : élaborer la cartographie des jeux de pouvoirs en vigueur dans son environnement et s’y situer ; écouter les besoins de son entourage et comprendre ses contraintes ; entretenir son réseau pour diffuser ses idées.

À lire, notre focus
Développez votre influence – n’évitez pas les jeux politiques

Business Digest nº 225, avril 2012
D’après « Reinventing Office Politics » de Gill Corkindale (Harvard Business Review, 2007) ; « Stop avoiding Office Politics » de Linda Hill et Kent Lineback (Harvard Business Review, 2011) ; « Career Moves: how to Win the Office Politics Game » d’April Dykman (Forbes, 2011) ; « Vote de confiance » de Martine Roux, (Jobboom Magazine, 2010), et « Jeu de pouvoir en entreprise et triangle dramatique de Karpman » de Karine Aubry (Kolibri Coaching, 2012).