Retrouvez la simplicité ! Premium

Pour lire ce dossier dans son intégralité, devenez Abonné Privilégié ou connectez-vous

La structure et les fonctions prennent le pas sur la stratégie, les pratiques managériales démobilisent les collaborateurs, l’offre explose, si bien que ni les clients ni les commerciaux ne s’y retrouvent... STOP ! Et si vous mettiez un peu de simplicité dans votre entreprise ?

La complexité de votre environnement menace votre efficacité !

Elle est bien souvent le fruit de décisions qui occultent les priorités : une stratégie avant tout, une organisation fluide, un management efficace, une offre client bien comprise. Ron Ashkenas, auteur de Simply Effective (Harvard Business Review, décembre 2010), envisage les choses très simplement :

1. Mettez la stratégie avant l’organisation

Votre entreprise est complexe parce que vous vous laissez diriger par des égos ou par l’organisation. Renouer avec la simplicité (et l’efficacité) exige de donner priorité à la stratégie, en distinguant le cœur du business des fonctions annexes sur lesquelles vous devez concentrer les efforts de simplification.

2. Repensez le management, les 4 comportements porteurs de simplicité

• Adoptez une approche participative du management et donnez des objectifs simples ; sachez aussi célébrer les quick wins !
• Fixez des directives claires : vous limiterez la confusion tout en facilitant l’instauration d’un climat de confiance ;
• Valorisez l’autonomie : être efficace consiste à donner des consignes sans être pour autant directif ;
• Réapprenez à communiquer : stop aux PowerPoint à outrance, et rouvrez le dialogue en réunion.

3. Simplifiez l’offre client

Tout effort de simplification est inutile si cette simplicité ne se traduit pas au niveau de l’offre client. Enjeux : maîtriser la prolifération de produits et services, comprendre (enfin) les attentes des consommateurs grâce à une démarche d’innovation ouverte.

En conclusion, la lutte contre la complexité exige un engagement et une responsabilisation des dirigeants qui cascaderont ensuite leur effort dans toute l’entreprise. Première mesure : inscrire le fameux « Keep It Simple, Stupid » dans toutes les fiches de poste !

4. Ce qu’ils en pensent, ce qu’ils ont fait

Témoignage d’une banque d’affaire qui bouge comme d’une industrie alimentaire à l’affut de toute opportunité de croissance : Alexandre Mironesco, managing director de Banco Santander et Jeff Mochal, directeur de la communication et des relations externes de ConAgra Foods, racontent dans ce dossier l’impact sur leur business du déploiement d’une culture de la simplicité.

À lire, notre dossier
Retrouver la simplicité :
mettre un terme à la tyrannie de la complexité

Business Digest nº 219, septembre 2011.
D’après une synthèse de différentes sources appuyée des interviews de Alexandre Mironesco, managing director, Banco Santander, et Jeff Mochal, directeur de la communication et des relations externes de ConAgra Foods, août 2011.